Lundi 4 juillet Bordeaux centre – La Reole

Lundi 4 juillet 2016 Bordeaux centre – Réole.

Nous avons passé une agréable soirée dans les rues de Bordeaux, un soir de match de football de l’équipe de France (France Islande pour ceux qui ne regardent pas le football). Ambiance grandiose, beaucoup de supporters Allemands restés sur Bordeaux depuis le match de la veille contre l’Italie. On peut dire qu’ils font honneur aux bars à bière, cette dernière coulant à flot pendant le match. Certains au vu de leur état auront sans doute mal à la tête lundi matin. La nuit a été très agitée dans la rue de notre hôtel, et ce matin lors du départ les cadavres de verres en plastiques jonchaient le sol, comme quoi l’idée que les Allemands sont propres et écologistes reste à prouver.

Notre départ se fait vers 8h15, les 7 premiers kms sont en ville sur les pistes cyclables, pour ça rien à redire c’est bien fait, reste à mettre des panneaux indicateurs sur le parcours, heureusement qu’il y a le GPS car j’ai toujours un peu de mal à me repérer.

A partir de Latresne nous empruntons une ancienne voie de chemin de fer et ceci pendant 50 kms jusqu’à Sauveterre-de-Guyenne. Le parcours est ombragé et très bien aménagé avec des faux plats n’excédant pas les 2%. Nous croisons beaucoup de cyclistes sans casques, ce qui me parait incompréhensible. Sur le parcours les anciennes gares ont pour la plupart été conservées et pour certaines transformées en office du tourisme ou maisons diverses pour les touristes de passage. Le parcours est vraiment très agréable et je le recommande pour ceux qui aime le vélo famille. Deux stops pour une petite visite à Créon et Sauveterre-de-Guyenne. Dans la première pas grand-chose à voir. A Créon nous croisons un groupe d’écoliers qui pars en vélo pour la journée. Petite discussion avec eux, ils sont très intéressés par tout le matériel que nous avons sur nos vélos. Moment agréable et ils étaient tous très contents.

Sauveterre deuxième stop, jolie petite bourgade, avec une belle place centrale et une rue pavée.

La deuxième partie du parcours jusqu’à Réole est de 14 kms annoncés, en réalité il y a plutôt 20, sur un parcours accidenté dans le vignoble. Pour la petite histoire une montée à 12%, Agnès a été sage et ne voulant pas me doubler elle préfère monter à pied. Un dénivelé de 400m pour parcourir les 20 derniers kms, au total aujourd’hui nous avons parcouru 77km.

La température a complètement changé au cours de la journée 15°C au départ et 33°C en arrivant à la Réole. De nombreux coups de soleil sur les bras attrapés aujourd’hui pendant le parcours. Ce soir nous dormons au camping municipal de Réole au bord de la Garonne.

Demain nous arrivons sur le canal du midi.

 

Dimanche 3 juillet Dignac – Bordeaux

Dimanche 3 juillet 2016

Etape Dignac – Bordeaux centre.

La nuit au camping à la ferme se termine très tôt. En effet le fermier élève une dizaine de poules et 5 coqs. A partir de 4h30 ils se mettent à chanter l’un après l’autre et comme ils ont peur de ne pas vous avoir réveiller cela dure pendant un sacré moment. Donc c’est décidé je n’achèterai pas de coq pour mettre avec les poules si un jour j’en ai à la maison.

Départ vers 8h00 sous un ciel avec quelques coins de bleu, La température est toujours aussi fraiche environ 15°C.

Aujourd’hui le parcours nous amène sur la route des châteaux des vins. Au départ dans le Médoc beaucoup de domaines appelés châteaux ne méritent par leur nom, par contre au fur et à mesure de la descente vers le sud les demeures deviennent vraiment jolies. (Vous verrez j’ai pris quelques photos). Il y a même un château où la voiture avec chauffeur attendait. Par contre une grande partie sont fermés le dimanche, ce qui fait que nous avons fait la route des vins sans en boire. La journée a été un peu plus sportive avec les petites montagnes russes au cœur des vignobles, 6% au GPS. Le parcours au milieu de ces vignobles est vraiment très agréable et le temps en milieu de journée était de la partie. Un parcours prisé par les nombreux cyclistes que nous avons croisés.

Beaucoup de raisins en formation aux pieds des vignes, s’il n’y a pas de catastrophe il devrait y avoir une grosse récolte.

Arrivée sur Bordeaux, nous choisissons de rester au centre-ville, il y a de l’ambiance et avec le match de football France Islande cela devrait être chaud.Rencontre d’un couple belge qui se promène sur la côte avec des vélos électriques avec qui nous avons discuté un long moment.

Donc pas de camping ce soir mais une bonne nuit à l’hôtel.

Aujourd’hui nous avons parcouru 96 kms.

Demain cap au sud-est pour rejoindre le canal du Midi.

Samedi 2 juillet Marennes Dignac

Samedi 2 juillet 2016

Départ sous la grisaille, cela ne change pas des jours précédents. Sixième jour de route, aujourd’hui nous partons de Marennes, nous prendrons le bac pour traverser la Gironde et prendre la direction Bordeaux.

Départ vers 8h00 toujours sur la vélodyssée, nous traversons le pont de la Seudre avec difficulté il y a du vent et le pont présente une bonne pente, les grands pignons d’Agnès chauffent. Ensuite nous traversons la forêt domaniale de la Coubre pendant une quinzaine de kilomètres, c’est un moment fort agréable, et d’une grande tranquillité. Le parcours ressemble par moment à des petites montagnes russes, qui donnent du fil à retordre à Agnès. Les montées sont courtes mais avec des pourcentages parfois supérieurs à 12%.

Arrivée à la Palmyre célèbre pour son zoo, un petit stop au phare de la Coubre pour une photo et nous voilà reparti sur la vélodyssée entre la Palmyre et Royan. Cette portion est formidablement aménagée le long de la côte avec une piste en revêtement bitumé très récent.  Nous longeons la mer pendant une dizaine de kms avant d’arrivée à Royan et prendre le bac pour traverser la Gironde en direction de Verdon sur Mer. La traversée dure environ 35mn et arrivée sous un soleil timide en Gironde.
A cet endroit nous quittons la Vélodyssée pour suivre la route des vins jusqu’à Bordeaux.  Nous allons traverser le Médoc, Pauillac et j’en passe.

Ce soir nous dormons dans un camping à la ferme. Cela change par rapport à ceux assez peuplé de la côte. C’est bien simple nous sommes ce soir les seuls campeurs au camping « le Médoc aux 4 vents » à Dignac. Demain matin nous devrions être réveillé par le chant du coq. En tout cas les propriétaires nous ont offert l’apéritif avec petits gâteaux. Ils sont agréables.

Aujourd’hui nous avons parcouru 78 kms, après la Charente-Maritime ce soir nous sommes dans le département de la Gironde.

Demain direction Bordeaux par la route des châteaux.

vendredi 1 juillet Chatelaillon Marennes Plages.

Vendredi 1er juillet 2016 Chatelaillon Marennes

Départ 8hOO avec un temps gris et une légère bruine. La température est de 17° avec du vent. Aujourd’hui parcours prévu uniquement sur la vélodyssée. Il s’agit de chemin prévu uniquement pour les vélos.

La journée s’annonçait calme, et pourtant quelques rebondissements assez décourageant.

Après environ une quinzaine de km, nous ratons une indication et cela nous conduit à faire une boucle supplémentaire d’environ 10km. Le parcours est agréable en bord de mer et avec des spectacles assez différents. Un nid de cigogne implanté sur un arbre mort dans le marais, la nature fait bien les choses. Nous roulons assez rapidement pour arriver à Rochefort. Il faut dire que dans cette partie de parcours il pleut assez abondamment. Les bandes blanches sont glissantes et Agnès en profite pour déraper sur une et elle se retrouve allongée sur le passage clouté. Heureusement il n’y a que le vernis du genou qui est parti. Nous visitions Rochefort, ville magnifique avec son arsenal et sa corderie. Pour les cinéastes, Rochefort est également célèbre suite au film de Jacques Demy en 1967 « les demoiselles de Rochefort » avec en vedettes Catherine Deneuve et Françoise Dorléac.

Après un grand stop à Rochefort nous repartons par la vélodyssée, mais en ce moment il y a une déviation suite à la fermeture du pont transbordeur situé sur la Charente. Pour cela on fait le tour par l’est de la ville avec une rallonge d’environ 12km. Et comble de malchance pendant le parcours nous prenons une mauvaise direction et cela nous conduit à faire une nouvelle fois environ 8km supplémentaire. Nous finissons par retrouver le bon chemin, mais nous jouons de malchance jusqu’à la fin du parcours, un seul camping sur la parcours et il est fermé. Ce qui nous amène à rouler jusqu’à Marennes avant de trouver un camping et cela sous la pluie par intermittence. Le parcours dans les marais de Marennes est très agréable, peuplé d’animaux divers, vaches, cygnes, aigrettes et cigognes.

Résultat ce jour nous avons parcouru 96km dont 18 pour rien. Agnès vient de parcourir pour la première fois dans la même journée près de 100Km, mais elle commençait à sentir la fatigue. La nuit devrait être réparatrice et pas besoin de somnifère.

Ce soir nous dormons au camping « Au Bon Air ». Camping très accueillant, cela change du camping des corsaires hier à Chatelaillon.

Demain direction Royan avec changement de direction cap au Sud Est vers le canal du midi en longeant la Garonne.