Lundi 25 juillet 2016 Vals-les-Bains – Mariac

Lundi 25 juillet 2016   Vals-les-Bains   –   Mariac.

La soirée de la veille s’est terminée tranquillement par une petite promenade en ville dans des rues chargées de monde. Nous sommes dans une ville de cures et touristique.

Petit-déjeuner à l’hôtel, c’est très confortable d’être servi à table, et en plus c’était copieux. Hôtel ST Jean, le patron  est vraiment sympathique et le service d’une très grande qualité.

Départ vers 8h00 avec destination Mariac, nous partons tôt la journée va être assez longue et nous avons 1000m de dénivelé de prévu.  Traversée de la ville avec des rues désertes, cela change du soir. En dehors des éboueurs et des quelques personnes qui promènent leur chien, il n’y a personne.

Au départ la pente  de la route est assez douce, et ça roule assez facilement  jusqu’au bas du village d’Antraigues-sur-Volane. Pour accéder au centre du village il faut grimper une côte avec un pourcentage d’environ 10%. Le village est perché sur un rocher et il est en parti connu grâce à Jean Ferrat qui habita ce village jusqu’à sa mort. Il présida aux fonctions de maire adjoint à la culture. Un espace culturel lui est dédié sur la place du village. Il a laissé une belle et grande image au village et est omniprésent dans le coeur des villageois.

Nous rencontrons sur la place du village un homme qui s’intéresse à notre matériel. Il s’agit d’un globe-trotter qui a voyagé un peu partout dans le monde, il a notamment à vélo fait seul un Paris-Pékin et la descente de l’Amérique du sud. Suite à sa rencontre nous modifions notre parcours du jour afin de rouler sur des routes plus tranquilles et qui vont nous montrer des vues superbes

Nous repartons après une longue halte vers le col de la Fayolle, en route nous traversons les villages de Genestelle et St Joseph-des-Bancs. La route s’élève mais les paysages sont magnifiques. On comprend pourquoi Jean Ferrat chantait « Que la montagne est belle ». Les villages traversés sont isolés dans la montagne et la communication par téléphone portable n’est pas toujours possible, ainsi dans le village de St Joseph il existe encore une cabine téléphonique à carte, ce qui est de plus en plus rare.

Nous arrivons au col de la Fayolle vers 13h. Nous faisons une halte dans un restaurant « la ferme attitude ». L’accueil est chaleureux et l’ambiance bon enfant. Il y a peu de choix mais la qualité étant là, on ressort satisfait de la pause déjeuner.

 

 

Nous repartons vers Mariac via Mézilhac en empruntant une route plus fréquentée par les voitures. Il fait chaud, la température est aux environs de 30°C. Les paysages sont toujours aussi agréables à contempler. Nouvel arrêt au sommet du col « des quatre vios » pour la photo souvenir.

Quelques kilomètres plus loin nous sommes rejoints par Vanessa, Pascal et leurs deux enfants qui sont nos voisins en Loire-Atlantique. ils reviennent régulièrement en Ardèche rejoindre leur famille et rénover une maison qu’ils préparent pour leur retraite. Nous discutons un peu sur le bord la route avant de prendre la direction de Mariac, eux en voiture nous à vélo. Petite halte à la maison en rénovation qui se trouve sur le chemin. Jolie bâtisse en pierre bien située au bord de la rivière. Il reste encore quelques travaux pour la rendre habitable.

Arrivée à Mariac en fin d’après-midi. C’est un charmant petit village avec une église construite en pierre, ce qui lui donne une vraie particularité.

Ce soir nous dormons à Mariac chez Jeannette et Albert, les parents de Pascal. Ils vont nous héberger pendant notre étape de repos.

Nous avons été très bien accueillis, ce sont des gens charmants qui savent recevoir. Nous mangeons ensemble, un repas très copieux où nous dégustons des criques Ardéchoises. C’est un mélange de pommes de terre, œufs et ail que l’on fait cuire avec un corps gras dans une poêle comme une crêpe.

Aujourd’hui nous avons parcouru 63 kms et franchi 4 cols pour un dénivelé de 1015m.

Demain étape de repos avec visite des environs de Mariac.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
42 ⁄ 21 =