Franchir la cordillère centrale “la Linea”

Mercredi 23, jeudi 24 et vendredi 25 janvier 2019

Aujourd’hui nous quittons notre hôte Gonzalo. Comme toujours il est difficile de décrire un départ après avoir partagé pendant trois jours. Nous prenons la direction d’Ibagué, avec une particularité, il faut franchir la « Linea », c’est-à-dire la cordillère centrale. Un col de 23km, qui présente la particularité de tenir une pente constante entre 8 et 10% avec pour ses quatre derniers km quelques passages proches de 18%. La chaleur rend la journée assez éprouvante. (belle petite courbe dans la page statistiques). L’ascension va nous prendre environ 5 heures, mais le spectacle est inoubliable, quelle beauté ces montagnes. Au passage nous pouvons admirer le chantier titanesque commencé il y a 14 ans et qui pourrait se terminer en 2022. La construction de tunnels et viaducs qui permettront le passage d’une route au travers de la montagne.  A l’issue de l’ascension, la récompense une descente d’environ 40km qui nous amène à la ville de Cajamarca, où nous passerons la nuit

Nous avons parcouru 57 km avec plus de 1600m de dénivelé positif.

Jeudi, la destination du jour Ibagué, où nous attendent Carol et William nos hôtes warmshowers. Jusqu’à Ibagué le parcours du jour en descente est facile et agréable entre ces montagnes. Nous rejoignons tôt dans la journée Ibagué, une ville construite en hauteur qui paraît agréable. Sur la place centrale, interview de Camila du service communication de la mairie d’Ibagué. Elle nous propose de découvrir la ville d’Ibagué et en particulier la dernière piste cyclable installée. Rendez-vous est pris pour le lendemain.

En fin d’après-midi Carol nous accueille dans son appartement de luxe. Avec son mari ils habitent un appartement dans un complexe avec piscine et jacuzzi. Tous les deux sont passionnés de vélo. 

Aujourd’hui nous avons parcouru km 37

  • Carol et William nos hôtes warmshowers.
  • Camila du service communication de la mairie d’Ibagué
  • Frank un français avec qui nous avons déjeuner

Vendredi comme prévu nous partons découvrir la piste cyclable de l’aéroport, en compagnie de Nelson, et un groupe de cyclistes dont Freddy Gonzalès, ancien professionnel et deux fois vainqueur du prix de la montagne au Giro d’Italie. Avec Nelson nous allons parcourir 36 km dont plus de 15 de pistes cyclables. Au retour dégustation de Salpicon, une salade de fruits bien fraiche, qui s’achète dans la rue.

Après-midi repos à l’appartement, nous profitons du Jacuzzi avec Marie-José la fille de nos hôtes.

Rencontres du jour : le groupe de cycliste dont Freddy Gonzalès.

2 réflexions sur « Franchir la cordillère centrale “la Linea” »

  1. Que de rencontres sur les routes Sud Am !
    et de belles bosses à passer.
    Bravo en particulier à Agnes
    Vous pourrez dire “on l’a fait”
    Buena ruta

    1. Bonjour Pascal et la famille
      Oui, cela dépend des jours mais les rencontres sont diverses. Elles sont agréables et donnent du piment à nos journées. Quand aux bosses, je pense et espère qu’il y en aura d’autres. Agnès rencontre parfois des difficultés mais ça passe à pied ou en vélo. Au-dessus de 8% c’est chaud.En tout cas en haut, quel bonheur pour le spectacle et tambien la satisfaction.
      Gracias pour le message et à bientôt sur le blog
      Jean Claude Agnès

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *