Vélos au placard

Jeudi 20/ vendredi 21/ samedi 22 décembre 2018

Repos à Bucaramanga. Nous sommes dans une ville de près d’un million d’habitants avec sa banlieue. Le contact est moins facile. La ville est un marché à ciel ouvert permanent. Il n’y a pas un mètre carré de trottoir qui ne soit pas occupé par un vendeur de rue. Impressionnant est le bruit ambiant, chaque vendeur utilise soit sa voix ou un haut parleur pour faire la promotion de son produit. Ici on peut tout acheter dans la rue.

Visite du musée militaire. En Colombie le service militaire obligatoire a été supprimé en 2017, actuellement le pays a une armée de métier. Visite de la cathédrale appelée Sagrada familia, mais elle n’a rien à voir avec celle de Barcelone. Elle est terminée et n’a pas l’architecture de celle d’Espagne. Une ville aux 160 parcs.

C’est également un ville moderne avec des galeries commerciales immenses qui n’ont rien à envier à celles d’Europe. Et comme c’est noël, comme partout c’est la course aux achats. 

Nous profitons de ces trois jours pour nous reposer, réorganiser nos moyens de communications suite au vol d’El Carmen de Bolivar. Nettoyage des vélos et vérification générale.

Pas de vélos pendant ces trois jours.

Rencontres significatives : 

– Diego un organisateur d’opérations massives de vélos en ville, son objectif développé le vélo à Bucaramanga, un vrai passionné.

– Adam anglais, autour du monde à vélo depuis près de 3 ans. Professeur d’Anglais au Vietnam. Son père, ses frères et sa soeur, tous morts suite à la même maladie, il a décidé de tout quitter pour découvrir le monde.