La routine finirait pas s’installer

Jeudi 15 novembre :

Après une nuit hyper confortable, chez Éric et Aixa, nous partons beaucoup plus tardivement que d’habitude.  Ce matin Aixa nous avait préparer un déjeuner copieux, pour nous donner des forces. Aujourd’hui devrait une journée très tranquille, l’objectif étant d’avancer vers Panama City. Beaucoup de villes et villages sur notre parcours. Nous en profitons également pour nous arrêter consommer des fruits frais dans les petites échoppes le long de la route, cela permet également de discuter avec les vendeurs. Et ici comme c’est local, c’est bon marché.

Ce soir nous nous arrêtons à Rio Hato, dans un petit hôtel qui ne paie pas de mine mais qui est confortable. Petite ville de campagne, toujours avec beaucoup de commerces et de restaurants.

Rencontre du jour : Raoult un Dominicain qui a quitté son pays pour une vie meilleur ici, mais malgré une vie correcte, il pense rentrer dans son pays bientôt, même si la vie y sera plus dure.

Ce soir repas à la chambre d’hôtel façon camping.

Aujourd’hui nous avons parcouru 50kms.

Vendredi 16 novembre 2018

Départ vers 8h après un petit déjeuner copieux.

Nous reprenons la route Panaméricaine, qui nous emmène vers Panama City. Aujourd’hui nous rencontrons un peu plus de relief que les jours précédents et la moyenne va vite s’en ressentir.

Nous traversons de nombreux villages, dans certains endroits ont se croiraient à Dubaï. Les Panaméens ont construit des complexes en bord de mer en y privatisant les plages et tous les accès qui sont gardés par des vigiles privés. Ce qui à mon sens est une hérésie, la mer appartenant à tous. Dans ces complexes vivent les riches Panaméens et beaucoup d’étrangers.

Ce soir nous nous arrêtons dans un hôtel camping, oui ça existe. Vous avez accès à tous les services de l’hôtel (wifi, sanitaires, petit-déjeuner) mais vous dormez dans votre toile de tente.

Statistiques jeudi 15 novembre 2018

Statistiques vendredi 16 novembre18