De la frontière du Salvador à Mizata

Mercredi 10 janvier.

Après notre nuit très tranquille dans l’hôtel de passes, nous partons vers 7h30 pour bénéficier de températures clémentes. Objectif du jour entre 50 et 65km, nous sommes sur une portion roulante qui ne présente pas beaucoup de dénivelés. Nous retrouvons nos champs de cannes à sucre et les énormes camions qui circulent avec sur les routes. Nous traversons des zones où la pauvreté est vraiment présente. Les animaux sont maigres car ils ne trouvent pas grand-chose à manger. Ici il y existe encore des transports avec les bœufs.

Les pauses sont fréquentes car la température est là et en générale à chaque arrêt dans les petites échoppes pour manger, s’engage une discussion, le côté agréable que nous aimons. Malgré la pauvreté il y a de très jolies églises.

Comme hier, le bord de la route est jonché de détritus, qui souvent sont entrai de brûler.

Après 68km nous nous arrêtons à Mizata, un petit hôtel situé au bord d’une plage de l’océan pacifique. Notre premier bain dans l’océan pacifique, et l’eau est très chaude.

Ce soir nous dormirons avec le bruit des vagues.

Faits marquants du jour :

  • première journée complète au Salvador.
  • en vélo sur l’autoroute.
  • rencontre sympathique avec la population
  • Arrivée sur la côte pacifique et premier bain dans l’océan
  • sable noir sur les plages
  • négociation de 50% du prix de la chambre d’hôtel.

Mercredi 10 janvier 2018