Tacoles – Parrita journée vélo.

Mardi 30 octobre.

Après une nuit bien calme dans l’hôtel où nous étions les seuls clients, ce matin nous avons eu le plaisir de converser avec le patron. Avant de partir nous observons les vols de perroquets dans le parc de l’hôtel, mais pas facile de faire les photos.

Nous partons vers 8h00 direction Quepos une ville située à 80km. La chaleur étouffante nous ralentie énormément (au plus fort de la journée il fera près de 38°).

Nous longeons l’océan pacifique, le parcours du jour est quasi plat si ce n’est 5 petits kms de montée au départ. Le cadre est magnifique, et la verdure toujours aussi luxuriante.

Ce midi nous mangeons dans un petit restaurant tenu par un belge amateur de football. Quand il a vu nos drapeaux, il n’a pu s’empêcher, bien amicalement, de nous dire que les vrais vainqueurs de la coupe du monde de football se sont eux.

La température étant toujours aussi haute, nous décidons d’écourter l’étape du jour et nous nous arrêtons à Parrita, une étape sans point particulier.

Aujourd’hui nous avons parcouru 65kms.

Rencontre significative du jour : un couple de français qui a vécu en France et 25 ans en Afrique. Ils se sont installés au Costa Rica car il n’y a pas d’impôts pour les français et sincèrement ils sont très critiques sur tout ce qui se passe en France et ne veulent en aucun cas y retourner. Mais le paradoxe en affinant la discussion, ils avouent toucher une pension de retraite payée par la France et possèdent une carte vitale pour éventuellement se faire soigner en France car ici ce n’est pas le top, en conclusion la France c’est pas bien mais on en profite quand même. Et le comble en finalité, ils disent que les africains devraient rester chez eux car ils profitent du système quand ils viennent en France, eux qui ont passé si longtemps en Afrique, ils manquent un peu de cohérence.

Après le bon repas servi nous nous quittons bien amicalement.

Statistique mardi 30 octobre 2018

4 réflexions sur « Tacoles – Parrita journée vélo. »

  1. On voit que c’est reparti vous avez retrouvé votre rythme de croisière.
    Profitez bien de vos 38 degrés car ici ça s’est sérieusement rafraîchi depuis votre départ.
    Bonne route
    Nota : est – ce que c’est bon à manger le perroquet?

    1. Bonsoir à vous.
      Je ne sais pas si le rythme de croisière est là car c’est dur avec cette chaleur. Aujourd’hui mercredi nous avons essuyé la pluie en roulant. Quand au perroquet je ne pense pas qu’ici il le mange. Mais va-t-on savoir.

  2. Hello,
    Toujours à se plaindre du temps les retraités. Nous aussi on voudrait bien avoir de la pluie chaude 🙂
    Belles photos Jean Claude et toujours aussi plaisant de lire votre journal cela change du « cela va pas on en a marre » des Français.
    Bonne route et attention au singe qui peut cacher un trou ah! ah! ah!

    1. Hola Como estan
      Ici c’est vrai qu’il faudra un petit temps d’adaptation à la chaleur et son taux d’humidité. Je me suis aperçu qu’il y a pas mal de trous dans la route. On reste vigilant
      A plus
      Jean Claude Agnès

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
15 ⁄ 5 =