Samedi 20 janvier Somotillo – Chinandega.

Samedi 20 janvier 2018

Nous avons passé la nuit à Somotillo, une petite ville après la frontière. Difficile de dormir, ils ont installé les blocs de climatisation sur les toits. Les fixations sont aléatoires et il y a énormément de vibrations qui répercutent des bruits intenables dans les chambres. Pour ma part j’ai dormi une partie de la nuit dans un hamac.

Départ à 7h00, le parcours du jour comprend plus de 80km. Tout se passe bien jusqu’à je sois victime d’une crevaison. Nous nous installons pour réparer, il y a tout de suite un attroupement autour du vélo et cela devient vite compliqué.
Comme c’est la première crevaison il faut s’organiser. Le démontage se passe relativement vite, mais le remontage est compliqué. Impossible de regonfler le pneu, nouveau changement de chambre à air, et cette fois ci c’est la pompe qui ne fonctionne pas. Il faudra plus de 45mn pour faire une réparation et un gonflage minimum jusqu’à la prochaine station pour trouver un compresseur. Le problème c’est que le standard des valves en Amérique centrale est différent de l’europe.

Le parcours est plat et monotone, nous arrivons vers 15h dans la ville de Chinandega. Le temps de trouver un hôtel et nous nous installons.

Chinandega ville du Nicaragua, environ 100 000 habitants, à 80 km de la frontière du Honduras. Ville industrielle : huile, farine et crevettes. On y fabrique un rhum appelé Flor de Caña.

Un chanteur célèbre y est né : Jorge Paladino.

Je fais plusieurs magasins pour trouver une pompe mais rien de disponible dans la ville. Il faudra attendre d’être d’en la capitale pour espérer en trouver une. Croisons les doigts que nous ne rencontrons pas d’autres crevaison.

Faits marquants du jour :

  •  première crevaison et pompe cassée
  • 80 km parcourus.

Samedi 20 janvier 2018

2 réflexions sur « Samedi 20 janvier Somotillo – Chinandega. »

    1. Bonjour Bernadette Et Didier
      Effectivement, dans les villes l’église est sans doute le monument le plus important pour la population.
      Besos
      Jean Claude Agnès

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
12 × 15 =