Quito la grande, une capitale un peu particulière

Du vendredi 8 au mercredi 13 mars 2019

Quito la capitale de l’Équateur située à plus de 2850m d’altitude, est coincée entre les montagnes et elle s’étend sur plus de 40km.  Elle compte 1,6 millions d’habitants, l’Équateur 16 millions. La superficie du pays est de 283000km2, soit la moitié de la France. Sa monnaie le Sucre a été remplacée par le dollar en 2000. 

En quelques lignes nous ne pouvons résumer Quito qui est une ville riche en histoire et son architecture coloniale est déclarée patrimoine de l’humanité depuis 1978. Le centre historique de Quito est très touristique. La place de l’indépendance fait l’objet d’animations permanentes. Le jour de notre visite la fanfare de la ville jouait des morceaux pour le public. La place est également le point de départ des visites. 

Nous visitons le musée Alberto Mena Caamaño qui retrace l’histoire du pays de 1700 à 1830. Très intéressant mais c’est beaucoup d’informations en quelques heures. On y parle également de la mission Géodésique.  

Une visite incontournable, la Basilique « Basilica del voto nacional » et de son mirador qui donne une vue grandiose sur la ville, le monument est splendide. La ville compte de nombreuses églises de qualité. Une église exceptionnelle est celle de la compagnie des Jésuites. Elle est incroyable avec toutes ses dorures à l’or fin. Une merveille que malheureusement il est interdit de photographier. Néanmoins je vous ai quand même ramené quelques photos.

Nous en profitons pour nous rendre à la vierge qui surplombe la ville. La statue est en aluminium, certains disent que c’est la seule statue au monde de la vierge qui soit en cet alliage. 

Samedi nous visitons le site de la “ Mitad de Mundo”. En français « la moitié du monde ». Un lieu unique au monde. Un lieu touristique, scientifique et culturel qui se trouve au nord de Quito. Ici passe la ligne imaginaire de l’équateur et le point zéro « 0°0’0’’GPS » qui a été déterminé par la mission française Géodésique de Charles Marie de La Condamine à partir de 1735 sur demande du roi louis XIV. Un monument a été érigé entre 1979 et 1982 et avec la ligne jaune ils symbolisent la moitié du monde. 

Ce site regroupe trois pavillons l’Équateur, la France et l’Espagne où sont réunies de multiples informations liées à l’histoire qui a déterminé ce lieu. Journée bien remplie, pour découvrir ce lieu passionnant.

Dimanche journée repos et récupération à la casa del ciclistas. Une journée de partage d’informations avec les cyclistes présents et Santiago notre hôte. En soirée nous partageons le repas avec Santiago et sa famille. Nous leurs avons préparé une salade de fruits ce qui ne fait pas parti des habitudes en Équateur

Pour nos deux derniers jours de visite, découverte de la partie haute de la ville. Nous empruntons le téléphérique, et cocorico sa construction est française. Il nous amène à la partie haute de la ville à 4100m et ensuite la promenade nous amène à 4350m. Comme nous sommes en altitude les nuages sont présents et ils nous cachent les sommets des volcans. Avant de descendre nous jouons à la balançoire, cette dernière est installée au bord de la falaise et à chaque mouvement nous avons l’impression de nous envoler au-dessus de la ville de Quito. 

Retour par la place centrale du centre historique, fermée pour cause de manifestation de retraités qui demandent plus, eh oui cela existe aussi ailleurs qu’en France. Il faut dire qu’ils sont moins de 50 personnes à manifester.

Mardi en fin d’après-midi nous rencontrons Karina et sa famille, la seule personne que je connaisse à Quito. Karina a travaillé avec moi dans l’entreprise Thermomix en France. Elle est Equatorienne et s’est mariée avec Arnault un français. C’est un plaisir pour moi de la revoir dans son nouvel univers, nous avons partagé un agréable moment en ce mardi après-midi.

Nous consacrons notre dernier jour à la logistique, lessive, nettoyage et réglages des vélos. Comme Santiago notre hôte tient un atelier de réparations pour vélos, il nous guide pour faire l’entretien. Après ce premier périple de plus de 3500km cela va leur faire du bien.

En soirée nous partageons de nouveau une salade de fruits avec la famille. Ces fruits frais quel délice. 

Rencontres significatives :

  • Nicolas et Martin, ce dernier a fait ses études à Bordeaux dans la prestigieuse école des Arts et Métiers, tous deux voyagent en Amérique du Sud.
  • Karina une ex-collègue de l’entreprise Thermomix, qui maintenant habite avec son mari Français en Equateur.

4 réflexions sur « Quito la grande, une capitale un peu particulière »

  1. Hola amigos ! ah Thermomix te poursuit … et figure toi que j’ai reçu un mail de promotion pour le TM6 avec le conseiller à contacter … et ce conseiller c’est toi !!! Alors je fais comment si je veux acheter le TM6 ?? tu reviens ou je vais te voir ??
    Sinon nous entrons dans le printemps et vous dans l’automne … il fait beau et les fleurs sont de retour partout .. toutes ces couleurs donnent du baume au cœur !
    Et dans l’actualité, toujours les gilets jaunes qui se radicalisent de plus en plus .. on n’en voit pas la fin !
    Bises

    1. Buenas tardes Annie
      Thermomix, ah que j’aurais aimé être en France pour vendre cette merveille de technologie. Néanmoins 2ème rencontre Thermomix une au Panama dans une agence et une en Equateur avec Karina une ex-collègue. Si tu veux acheter le nouveau Thermomix je te conseille d’attendre mon retour ou alors achète un billet d’avion mais ça va faire cher.
      Ici la température a changé du fait que nous sommes vraiment en altitude. En tout cas j’espère que le printemps va vous apporter toutes ces nouvelles couleurs.
      Je suis un peu l’actualité des gilets jaunes, mais je dois dire que je n’y comprends plus rien. Et de plus ici tout le monde en parle et pense que le président va démissionner. Les images à la télé sont impressionnantes et manque de réalisme ou objectivité.
      Aujourd’hui se sont les élections en Equateur et repos pour nous.
      Bisous à la prochaine

  2. une idée pour les prochaines élections municipales, organiser des spectacles de rue . cela changerait peut être les habitudes.
    magnifiques paysages .
    Nous essayons de gérer le quotidien , et croyez nous c’est un gros travail…………bises

    1. Bonjour à vous
      Ici cela semble complètement différent, en plus voter c’est obligatoire
      Quand aux paysages, ils sont en ce moment complètement différents.
      Bon courage pour la suite et au prochain post

      Jean Claude Agnès
      Besos de Ecuador

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *