Qu’il est merveilleux ce site au fond de la vallée

Mardi 19, mercredi 20, jeudi 21 et vendredi 22 février 19

Aujourd’hui nous partons en direction de Ipiales, dernière étape avant l’Equateur. Le temps est gris et malheureusement après 30 mn la pluie se met à tomber fort, nous trouvons un abri dans une station-service. Avec la pluie, la sortie de la ville devient périlleuse avec la circulation. La journée de vélo commence par une ascension jusqu’à 3200 m avant de nous offrir une magnifique descente de 25 km qui nous amène à Pedregal. Une journée de montagnes avec un spectacle magnifique.

Mercredi , nous quittons Pédregal avec un beau ciel bleu. Aujourd’hui nous prenons un itinéraire en dehors de la circulation, 32 km d’ascension de 1800 à 3100m. Les paysages de montagnes sont toujours aussi magnifiques. Nous traversons des villages dont la spécialité est la fabrication de briques. Il y a des fours quasi à chaque maison. Les conditions de travail semblent bien difficiles. Nous terminons notre journée à Tuquerres. Ici la population est en majorité d’origine indigène et semble peu disposée au contact. 

Jeudi nous terminons notre périple vers Ipiales par la route des volcans, mais pas de chance il y a beaucoup de nuages et cela gâche la vue du paysage.  Journée tranquille avec une route en grande partie descendante. Arrivée à Ipiales tôt en début d’après-midi, nous nous installons à l’hôtel pour deux jours, qui seront les derniers en Colombie. 

Vendredi, journée sans vélo à Ipialès. Visite du magnifique sanctuaire de Las Lajas, un lieu de culte et de pèlerinage. L’église néogothique est construite dans le canyon de la rivière Guáitara à 7 km de la ville d’Ipiales au sud de la Colombie. De construction récente, puisqu’elle a été commencée en 1916 et terminée en 1949. Sa construction est liée à un miracle, une fillette muette y aurait retrouvée la voie. C’est maintenant un lieu de pèlerinage. On y accède par un escalier dont les murs sont recouverts de plaques à la mémoire de personnes ou évènements. Ipialès, une ville de 150000 habitants située à 5 km de la frontière de l’Equateur. Nous profitons de notre dernière journée en Colombie pour la visiter.

Mardi nous avons parcouru 43 km, mercredi 34 et jeudi 53.

Rencontre significative :La nouvelle coiffeuse d’un jour pour Agnès.

6 réflexions sur « Qu’il est merveilleux ce site au fond de la vallée »

    1. Bonjour Richard
      Oui, c’est un oubli que je réparerai la prochaine fois, les cheveux ont déjà repoussé.
      Jean Claude Agnes

  1. Quelle magnifique église, c’est grandiose ! De façon générale, les églises sont très belles et différentes les unes des autres. On attend les suivantes …
    Bientôt l’Equateur … changement de pays mais la population et la nourriture vont-ils être différents … c’est pas sûr !
    Bises à tous les 2

    1. Bonjour Annie
      Effectivement mon fil rouge, me plait bien. De toute façon c’est vrai elles sont bien entretenues et présentent de grandes différences.
      Nous allons continuer de les visiter en Equateur où nous sommes arrivés.
      En attendant il reste un dernier post sur la Colombie
      Bisous
      Jean-Claude Agnes

  2. Ils ne se sont pas facilités la tâche en choisissant l’emplacement de l’église.
    C’est un peu leur Lourdes à eux .
    On veut voir la coupe Andine d’Agnès!

    1. Bonjour
      Ils ont mis le temps pour la construire mais c’est une réussite. Effectivement c’est aussi un lieu de pèlerinage. Quand à la coupe Andine Il faudra attendre un peu, les cheveux ont repoussé
      Bisous à vous
      Jean-Claude Agnès

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *