Patulul – Guazacapán (une portion en bus)

Lundi 8 janvier.

La journée s’annonce compliquée, car nous allons devoir utiliser un bus sur une portion d’autoroute trop fréquentée par les camions. Au Guatemala, les vélos sont autorisés sur les autoroutes mais ici cela me semble vraiment dangereux.

Départ à 8h00 de l’hôtel après un petit déjeuner local. Nous roulons pendant six kilomètres avant de prendre un bus. Les vélos vont sur le toit du bus et les bagages dans le bus. Il faut faire très attention sinon tu finis le parcours avec des bagages en moins. Pour cette fois tout se passera bien. Néanmoins à l’arrivée dans la ville d’Escuintla, il y a un trafic inimaginable et le chauffeur de bus de me dit de faire très attention. Le seul problème c’est qu’une personne me donne les vélos tandis que le bus avance toujours, et nous nous retrouvons avec les vélos et les bagages un peu éparpillés, heureusement au final tout se passera bien.

Ensuite départ pour 3h de vélo en direction du Salvador. Mais aujourd’hui ce que nous n’avions pas imaginé, c’est qu’il n’avait pas d’hôtel sur le parcours et une chaleur qui atteindra 42°C vers 13h.

Agnès qui ne s’est pas correctement alimenté ressent un gros coup de fatigue au bout de 45km. Nous nous arrêtons pour reprendre des forces mais la chaleur est exténuante. Au final la police arrive pour discuter avec nous et nous propose de nous amener à l’hôtel qui se trouve à 9km. En résumé aujourd’hui 45km de vélo, 60 de bus et 9 dans le véhicule de la police.

La région traversée aujourd’hui ne présente pas un grand attrait touristique. Des champs de canne à sucre à perte de vue, et en toile de fond les volcans.

Ce soir nous dormons dans un hôtel confortable, propre et avec une douche froide.

Demain changement de plan : départ vers 7h30 pour rouler seulement avant la chaleur. 

Statistique 8 janvier

2 réflexions sur « Patulul – Guazacapán (une portion en bus) »

  1. bonjour Agnès et Jean Claude
    le voyage se complique avec la chaleur et les difficultés de la chaleur et des montées.
    bon courage Agnès et surtout si tu ne peux plus , rentre en France , il fera moins chaud et il faut savoir dire stop avant que ton corps ne suit plus. Bises

    1. Bonjour
      La température s’est stabilisée aux environs de 36°C. Actuellement il y a plus de descentes que de montées. Ce soir baignades dans le pacifique.
      Besos. Hasta luego

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
9 ⁄ 3 =