Mardi 30/1/18 San Juan del Sur – Frontière du Costa Rica

Mardi 30 janvier

Départ tardif, il a fallu réparer en urgence une fixation de sacoche. Pas de pièce sur place, il a fallu improviser avec un atelier local. Aujourd’hui nous changeons nos plans, nous avions prévu de longer le pacifique pour nous rendre au Costa-Rica, mais les autorités nous le déconseillent. Pour ce faire nous reprenons la route principale qui longe le lac du Nicaragua. Nous avons le vent de face et ça monte (à pied). Nous longeons le lac Nicaragua et un parc d’éoliennes, il y a sans doute près d’une centaine.

Il fait près de 30°C et pourtant aujourd’hui première pluie depuis notre départ.

Parcours assez monotone, comme toujours avant les frontières il n’y a pas grand-chose pour manger et dormir. Nous trouvons un hôtel au poste frontière au prix imbattable de 300 cordobas soit 8€. Bon il ne faut pas être difficile, la douche ne fonctionne pas, pas de Wifi.

Demain nous entrons au Costa-Rica. Ce soir nous allons dormir tôt, que c’est triste un poste frontière et encore plus la nuit quand il est fermé.

Faits marquants du jour

  • Problème avec la fixation d’une sacoche
  • – Terrible vent de face sur la partie montante du parcours.
  •  Arrivée au poste frontière entre Nicaragua et Costa-Rica.

Statistiques : Mardi 30 janvier

 

4 réflexions sur « Mardi 30/1/18 San Juan del Sur – Frontière du Costa Rica »

  1. Après avoir traversé ce pays difficile qu’est le Nicaragua, vous voilà au Costa Rica! vous allez pouvoir profiter de la faune et de la flore et changer complètement de paysages
    quelle est ensuite votre prochaine destination ? bonne continuation
    Christine

    1. Buenos tardes
      Le Costa Rica, nous espérons voir la nature bien qu’actuellement le temps est pluvieux, ça change des 42°C du Salvador. Prochain site sera Arenal et ensuite eh!bien nous irons au Panama.

      1. Bonjour Agnès et Jean Claude. J imagine que de jours en jours vous découvrez des paysages et des personnes différentes et que cela est superbe.le contact est il facile ou les personnes sont elles méfiantes. Les touristes ne doivent pas être si monbreux que cela. Pour le moment vous éloignez vous des axes principaux. Bonne continuation à vous deux et peut être que le vent vous poussera bientôt Loïc Fabienne

        1. Bonsoir à vous
          De jours en jours nous découvrons des paysages des personnes et les contacts sont faciles. Pour le moment nous subissons un arrêt forcé. J’ai fait une mauvaise chûte de vélo dimanche et le docteur me préconise un mois sans vélo pour fracture d’une verterbre.
          Je ne sais pas comment ça va évoluer mais j’espère que ne vais pouvoir continuer. Pour le moment nous allons louer une maison pour un mois à la Fortuna au Costa Rica.
          Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 × 30 =