Machu Picchu

Du dimanche 8 au vendredi 13 septembre, De Ollantaytambo à Pitumarca

Un petit tour de bus

Dimanche nous quittons Ollantaytambo en bus pour le Machupicchu. La route est longue et tortueuse. Se rendre à Machu Picchu à vélo est difficile et dangereux. De plus l’accès final est interdit aux vélos. Aucune route n’accède à Agua Caliente la ville proche du site historique. Les accès se font uniquement par le train ou à pied par divers sentiers incas. Toutes les matières premières nécessaires à la ville sont transportées par trains. Le sentier que nous empruntons est agréable. Il suit la ligne de chemin de fer et passe par la forêt située dans la montagne. 

Nous arrivons en fin de journée dans la ville d’Agua Caliente. Cette dernière est très touristique et on y trouve beaucoup de restaurants et hôtels. Elle ne présente pas un caractère historique comme d’autres villes du Pérou et tout y est très cher. Ici les prix sont en moyenne 3 à 5 fois plus cher que dans les autres endroits du pays. Tout y est aménagé pour accueillir les visiteurs du site historique.

Machu Picchu, le plus grand site Inca

Lundi après une nuit bien paisible dans la ville d’Agua Caliente, journée visite du Machu Picchu. Nous avons choisi de nous rendre à pied à l’entrée du site qui est située en montagne et difficile d’accès. Il faut gravir au travers de la forêt 1700 marches lesquelles sont de hauteur inégales et en pierre. Avec l’altitude les pauses sont fréquentes.

 A l’arrivée au site il y a déjà une file d’attente importante, le site du Machu Picchu reçoit chaque jour au maximum 6000 visiteurs. Nous finissons par franchir la porte d’entrée, et là le décor est magnifique, encore plus impressionnant que sur les cartes postales. Il n’y a pas de mot pour décrire cet endroit où se résume une partie de la civilisation inca. Mais comment ont-ils fait pour construire une ville à un endroit aussi difficile d’accès. Malgré l’affluence touristique, la visite est un pur bonheur. Il est difficile de se rendre au Pérou sans passer par Machupicchu.

Notre journée se terminera par une marche de 17 km pour retourner prendre un bus qui nous ramènera à Ollantaytambo.

La découverte d’un site merveilleux: le Machu Picchu

En route vers un nouveau site

Mardi, après cette journée exceptionnelle au Machu Picchu, nous quittons Ollantaytambo. Nous prenons la route pour la montagne aux sept couleurs que nous atteindrons en fin de semaine après quelques centaines de km. Avant de partir la propriétaire de l’hôtel nous offre un grand sac de fraises. Une journée bien tranquille dans la montagne avant la pause à Urubamba où nous campons dans un magnifique parc avec gardien.

Une fin de semaine bien tranquille qui nous amènent dans les villes de Pisac, Urcos et Pitumarca. Des villes qui présentent peu d’intérêts touristiques mais où nous trouvons un logement pour la nuit. A Pisac nous dormons dans un hôtel original, et à Urcos Freddy, un responsable de la mairie, nous offre un gîte dans les bungalows municipaux.

A Pitumarca nous nous installons dans un petit hôtel avec des propriétaires extrêmement gentils, hôtel Misty Puñuy. Cette ville est le point de départ pour la visite de la montagne aux sept couleurs, dont nous parlerons dans le prochain post.

Cette semaine nous roulons avec Juan Carlos un Colombien et nous avons parcouru Carte simplifiée: 23 km le mardi 10 , 49 le mercredi et 59 le jeudi.

2 réflexions sur « Machu Picchu »

    1. Bonsoir Bernadette
      Merci pour ce commentaire, mais pas toujours facile à faire avec les conditions internet qui sont exécrables au Pérou.

      Abrazos fuertes
      Jean-Claude Agnès

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *