La Provence

Du 9 au 21 juillet, de Lançon-de-Provence à Banassac

Depuis le 9 juillet nous en avons profité pour passer quelques jours avec Gabin et ses parents. Nous avons redécouvert la magnifique baie de Cassis avec son charme et ses couleurs. Ces quelques jours nous ont permis de nous reposer et visiter La Provence.

Tarascon

Mercredi 15, c’est le départ pour un retour vers la maison. Un parcours qui passera par le centre de la France. La route du jour nous amène au milieu des champs d’arbres fruitiers et des oliviers. Nous terminons la journée dans la ville rendue célèbre par le roman d’Alphonse Daudet, Tartarin de Tarascon. Sous le soleil la ville est magnifique et représente la charme que l’on imagine de la Provence. Nous faisons la connaissance d’un couple belge Alexandra et Pascal avec qui nous passons un long moment. Lui est navigateur et a fait plus de deux fois le tour du globe en bateau. Nous partageons ensemble le repas du midi dans leur propriété. 

Ce soir pour la première fois en France nous dormons chez un warmshower, Luc une personne des plus sympathique. Dans sa maison nous nous sentons comme chez nous au bout de quelques minutes. 

Le Pont du Gard

Les jours suivants nous empruntons les routes de la Provence avec ses champs d’oliviers et au rythme du chant des cigales. Nous visitons les arènes de Nîmes et sa maison carrée avant de prendre la direction du Pont du Gard sur les routes toujours aussi tranquilles. La visite du pont peut se faire à vélo. Une merveille cet aqueduc planté au milieu des collines. Un savoir de technologie de construction bien maitrisé quand on sait qu’il a été érigé il y a 2000 ans. Aujourd’hui nous passons dans le village d’Uzès où se fabrique les bonbons Haribo.

Avant d’atteindre les Cévennes, nous faisons une halte dans le village de Cardet où nous passons la nuit dans un camping de Hollandais où personne ne respecte les gestes de distanciation du Covid.

La grosse blague dans les Cévennes

Samedi, changement de décor nous sommes arrivés dans les Cévennes. Le paysage est grandiose mais changement de relief, ça grimpe et il fait très chaud.

Dans l’après-midi, je demande à faire le plein d’eau de mes gourdes et grosse farce, la personne a rempli une de mes bouteilles avec du pastis. Cela ne nous empêchera pas de continuer notre journée sur le plateau des Cévennes.

Arrêt au camping du village Pompidou où Guillaume, Aurélie et Gabin nous rejoignent pour le pique-nique du soir. Petit camping municipal tranquille mais dont les sanitaires sont fermés aux campeurs pour cause de Covid-19.
Découverte du village où la vie est relativement très calme.

En passant par les gorges du Tarn


Dimanche 20 juin, avant de quitter le village, Christian une rencontre de la veille nous offre le café et nous partagerons un long moment de discussion sur notre voyage en Amérique du sud.

Nous passerons une partie de la journée sur le plateau des Cévennes qui nous a offert un spectacle magnifique tout au long de ces deux jours. Nous terminons notre journée à Sainte-Énimie dans les gorges du Tarn. Un village au charme provençal et bien encastré dans la vallée des gorges du Tarn .

Lundi nous continuons notre périple le long des gorges du Tarn et terminons notre journée dans le département de la Lozère au bord du Lot. Un région peu fréquentée des touristes que nous découvrons sous la canicule dans une nature assez sauvage. Nous nous installons au camping de la Mothe près de La Canourgue.

Du 15 au 21 juillet ous avons parcouru 324 km (voir notre carte en cliquant sur ce lien)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 × 27 =