La pluie

Mont st Michel

Du dimanche 20 au samedi 26 juin 21 De Paimpol à Pontaubault en longeant les côtes de la Manche.

C’est la Bretagne

La Bretagne ne nous fait pas de cadeau et nous rappelle qu’ici le climat est parfois rude avec des températures dignes de l’hiver même au mois de juin. Nous continuons notre progression le long des côtes de la Manche. Une semaine avec un temps extrêmement pluvieux, nous ne dansons pas sous la pluie mais nous y pédalons. Dimanche nous visitons les ruelles et le port de la ville de Paimpol. Un endroit agréable où il semble faire bon vivre. Lundi 21 juin nous repartons sous un ciel gris, la journée nous amène à traverser de nombreux villages bretons dont Saint-Quay-Portrieux, Binic et Yffiniac la patrie de Bernard Hinault. Nous terminons notre journée dans la campagne bretonne où nous posons notre bivouac dans le jardin d’une maison dont la propriétaire nous accueille chaleureusement.

La journée du mardi 22 voit la météo se dégrader de nouveau, le vent et la pluie ont raison de notre courage et à Pléneuf-Val-André nous jetons l’éponge. Régis du réseau warmshowers nous accueille à la dernière minute. Il faut tout sécher tellement nous sommes trempés jusqu’aux os. 

Le Cap Fréhel

Mercredi 23 nous repartons requinqués et le soleil à fait son retour. La journée nous amène à Erquy un joli village prisé des touristes que nous prenons plaisir à visiter. Avant de nous attaquer à la route du cap Fréhel. Ça monte mais l’effort est récompensé, le spectacle est au rendez-vous. Le cap et ses falaises avancées dans la mer est un site magnifique. Nous terminons notre journée à Saint-Jacut-de-la-Mer. 

Jeudi 24 le soleil brille, ce qui rend le départ du matin plus agréable. La direction du jour St Malo, sur une route qui longe d’abord la côte, nous amène ensuite dans la campagne pour se terminer à Dinard. Une station balnéaire prisée par les Anglo-Saxons. Un festival du film Britannique y est organisé chaque année. 

Un brin d’inconscience

Notre parcours nous amène sur le barrage de la Rance où à notre surprise il n’y pas de piste cyclable mais un gros trafic routier où il est difficile de s’insérer à vélo. Je ne sais pas si cela est un hasard mais après une longue attente, les feux tricolores sont passés au rouge et nous avons pu y circuler en toute sécurité. Après le pont la circulation redevient intense et il faut serrer les fesses, nous sommes sur une route à 2 fois 2 voies à vélo. Heureusement qu’après quelques km nous retrouvons une bande d’arrêt d’urgence et qui nous permet d’atteindre St Malo sans encombre. Visite de la ville et de ses remparts à vélo, un endroit bien connu où il est toujours agréable de flâner. Avec nos vélos nous sommes arrêtés en permanence. Les gens sont intrigués par nos drapeaux sud-américains et veulent connaitre notre périple. Des moments agréables qui nous permettent de partager notre aventure vécue sur le continent américain. Nous terminons notre journée à St Coulomb.

Une petite douzaine

Vendredi et samedi de nouveaux la pluie. A Cancale nous sommes accueillis par Sophie et Jean-Yves qui nous offrirons le gite et le couvert. Cancale est la ville des huitres, un immense parc est installé en bord de mer et l’activité est intense à marée basse. Cet endroit est réputé pour ses huitres plates sauvages issues de bancs naturels et ses huitres creuses d’élevage. Il est possible de les déguster directement sur le port. Il y a même maintenant des distributeurs automatiques d’installés. Cancale est une ville dynamique et très visitée. Nous visitons une belle exposition du sculpteur Philippe Pousset.  

Samedi nous admirons de loin et sous la pluie le Mont St Michel et la statue de l’archange qui trône au sommet de l’église. Nous traversons les prés salés où sont élevés des milliers de moutons, et terminons la journée sous devinez quoi, eh ! Oui des trombes d’eau.

Nos rencontres de la semaine : 

Merci aux personnes que nous avons rencontrées, c’est toujours un grand plaisir d’échanger : 

  • Régis et Kiran du réseau warmshowers (WS). Régis à travailler pendant 20 en Asie, en chine et à Singapour et Kiran est singapourienne. Ils ont également réalisé des voyages à vélo en Asie et Australie.
  • Sophie et Jean-Yves qui pratiquent les voyages à vélo régulièrement chaque année pendant quelques semaines. Merci pour les huitres de Cancales.
  • Merci également aux nombreux cyclistes avec qui nous avons partagé quelques moments.

Quelques rencontres

Nous avons parcouru au cours de cette période 292 km. Cliquez ici pour voir la carte du parcours et notre position.

4 réflexions sur « La pluie »

  1. Bonjour Agnès et Jean Claude
    Cette fois ci vous n’avez pas de problème d’altitude, pas besoin d’oxygène avec l’air de la mer 😁
    Nous vous souhaitons de belles découvertes et du courage pour affronter la pluie car vu les prévisions météo les prochains jours ne vont pas être terribles.
    Nous sommes toujours intéressés par vos récits et vos photos, nous voyageons un peu. Mais jusqu’ici nous connaissons.
    Bonne route.
    Serge et Annie

    1. Bonjour Annie et Serge
      Nous sommes en promenade car la découverte est plutôt faible nous sommes en terrain connu. L’exotisme à disparu et surtout la météo est là pour nous décourager. En plus du Covid, les éléments perturbateurs sont vent, pluie et températures bien basses. En tout cas nous allons essayer de continuer sans nous décourager pour tenter de boucler notre tour. Qui sera sans doute que France à moins que señor Covid disparaisse.
      En tout cas merci pour le message ça fait plaisir.
      Jean-Claude Agnès

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 − 6 =