Il attaque partout

Du 27 février au 16 mars, de Puerto Cisnes à Cochrane

Suite à une chute idiote sur le poignet sur la Carretera Australe, nous nous sommes arrêtés dans la ville de Puerto Cisnes. Un village agréable au bord du pacifique et point de départ pour les iles de Chiloé. Le cadre est reposant et la population bien gentille. Pendant cette période j’en profite pour me perfectionner dans la manipulation du drone. 

Après deux semaines à Puerto Cisnes, les douleurs au poignet ont en parti disparu, seule une petite subsiste à l’avant-bras.

Enfin le départ

Donc dimanche, après cette interruption nous retrouvons enfin nos vélos. Ce matin il pleut et les températures sont bien basses. Nous sommes seuls sur la route et le cadre est de toute beauté. Nous passerons toute la journée dans la forêt et terminerons notre journée à Villa Amengual un petit village assez isolé.

Les deux jours suivants passent bien tranquillement dans un cadre qui lui ne change pas. Le poignet tient bon. Il va pouvoir affronter les passages plus difficiles qui nous attendent les prochains jours.

Les rencontres comme nous les aimons

Mercredi nous quittons Coyhaique le revêtement bitumé a disparu et nous avançons lentement. Pendant deux jours nous poursuivrons sur cette portion en mauvaise état. Le paysage a complètement changé, la route australe est d’une beauté magnifique et le spectacle quasi irréel. Les lagunes et cours d’eau sont d’une couleur bleue qui émerveille.

Jeudi soir nous rencontrons Sandra et Felipe, ils sont propriétaire d’une ferme et nous invitent à dormir dans leur maison. Ils sont d’une gentillesse incroyable. Nous passons une soirée formidable. Des rencontres comme nous les aimons avec des gens agréables et humbles.

Rencontre du jour Sandra et Felipe, des personnes charmantes.

Tiens voila les militaires

Les trois jours suivants nous continuons tranquillement sur la Carretera australe dont nous ne nous fatiguons pas malgré le mauvais état de son revêtement. La couleur des cours d’eau est toujours aussi surprenante dans un environnement devenu plus montagneux. Peu de circulation sur cette route et pourtant ce dimanche nous sommes doublés par un convoi de camion militaire, un convoi impressionnant.*

*nous apprendrons plus tard que les militaires sont partis encercler le village de Tortel mis en quarantaine où un cas de Covid -19 a été décelé, ça ne rigole pas au Chili.

Il est arrivé avant nous

Ce dimanche la route australe nous offre une petite portion bétonnée. Le décor est toujours aussi merveilleux avec les montagnes, l’eau et les oiseaux. Nous terminons notre journée à Cochrane un village de Patagonie mais ce soir les nouvelles sont très mauvaises. Il y a un virus qui circule et il attaque partout sur la planète. Il s’agit du Covid-19.

 Lundi 16, le réveil est difficile, ce matin nous apprenons que les frontières du Chili et de l’Argentine vont fermer. Ce n’est pas la fin du monde, il y a plus grave, mais le voyage va s’arrêter quelques temps et nous sommes bien tristes.

Que va-t-il se passer, nous essaierons d’en parler dans le prochain article.

De Puerto Cisnes à Cochrane nous avons parcouru 549 km. La carte de la position où nous sommes stoppés.

11 réflexions sur « Il attaque partout »

  1. bonjour ,
    on se rend compte que ce fichu virus est vraiment partout et va faire beaucoup de problèmes
    nous espérons que vous êtes bloqués dans un endroit agréable , vous semblez faire de superbes rencontres c’est super , prenez soin de vous amicalement évelyne et jean claude dutertre

    1. Bonsoir Evelyne et Jean-Claude
      Ça fait plaisir ce message.
      Oui il est vraiment partout et je pense qu’il va laisser des traces.
      Nous sommes dans un endroit de la planète avec très peu de cas mais il est là. Nous pensons à rentrer provisoirement avant de revenir quand cela se sera calmé.
      Les rencontres est assurément la chose la plus importante et incroyable de ce voyage.
      Prenez soin de vous
      Merci pour ce message
      Bisous très forts à vous.
      Jean-CLaude. Agnès

  2. Bonjour a vous
    J espère que vous aller bien et que soit pas trop dur ce confinement pour nous cela devient long et fatiguants
    Prenez soins de vous
    Bisous a vous

    1. Bonsoir Pascal
      Merci pour ton message.
      Le confinement est pas plus dur qu’en France je suppose. Mais effectivement avec le temps cela va devenir fatiguant de rien faire. Prenons notre mal en patience et espérons des jours meilleurs.
      Jean-Claude Agnès bisous à la famille

  3. salut JC et Agnès
    he oui la vie n’est pas un long fleuve tranquille🤨nous traversons une période bien difficile avec ce méchant virus. nous aimerions voir le bout du tunnel mais quand?peut être est ce une sage décision pour vous de rentrer ? les conditions sanitaires seront meilleures ici
    donnez nous de vos nouvelles
    prenez soin de vous
    bises confinees 😘

    1. Bonsoir Christine
      Merci pour ton message.
      Pas facile de voyage en ce moment. Nous sommes au Chili à Cochrane, un village assez tranquille en Patagonie. Qui bizarrement ne connait pas le virus du covid-19.
      Pour nous il nous faut trouver un avion. Nous devions partir le 29 avril mais pour moi les conditions de vols n’étaient pas réunis. Un avion plein à craquer sans distance de protection.
      Nous allons en attendre un autre et espérer que la situation s’améliore.
      Bisous
      Jean-Claude Agnès

      1. bon courage à vous en attendant de prendre un avion dans de bonnes conditions mais effectivement les avions sont bondés et aucun respect de distan ciation !! aucun contrôle non plus à Roissy! bises

  4. Hola amigos, à la lecture des commentaires, je me demande si vous n’êtes pas déjà rentrés à St Etienne !
    Voilà la fin du confinement … enfin … même si les conditions ne vont pas beaucoup changer entre le 10 et le 11 mai !! Symboliquement, ça va quand même faire du bien …
    On avance vraiment à tâtons avec ce maudit virus qui ne semble pas vouloir ralentir sa course folle !!!
    Que va-t-il se passer après ? J’ai bien peur qu’on ait tendance à reprendre “la vie d’avant” et oublier bien vite toutes les actions de solidarité qui sont apparues un peu partout … Et puis la France ne serait pas la France s’il n’y avait pas des débats à n’en plus finir sur les responsabilités des uns et des autres … les “y a qu’à … faut qu’on” sont déjà de retour !!!
    En tout cas, ici ou ailleurs, prenez soin de vous.
    Bises

    1. Bonjour Annie, heureux de te lire.

      Non nous ne sommes toujours pas rentrés à la maison. Nous sommes bloqués au Chili dans le village de Cochrane en Patagonie depuis le 15 mars. Nous visitons tous les alentours à vélo pour passer le temps. Actuellement les vols pour la France étant suspendus nous attendons encore un peu avant de décider la suite du programme. En tout cas je pense que rien ne va être simple dans les mois à venir et ceci quelque soit le lieu où tu te trouveras. Ici dans la région de Aysen tout est assez libre et au Chili les quarantaines sont localisées. Il n’y a pas eu de cas depuis le 15 mars et au total 8. On peut circuler librement sauf pendant le couvre-feu. seuls les restaurants sont fermés à Cochrane. Il y a beaucoup de cas à Santiago et c’est un peu la débandade car personne ne respecte la quarantaine. C’est une belle saloperie ce virus et il semble être le plus fort. Nous suivons l’actualité de la France et cela ne parait pas si simple ce confinement.Quand on voit le cluster de Dordogne on se demande comment des gens de Suisse et Portugal ont pu arriver en Dordogne. En tout cas espérons que ça s’arrange vite.
      Attention à prendre soin de vous même en déconfinement

      Abrazos fuertes
      Jean-Claude

  5. Bonjour a vous
    J espère que vous aller bien et que cela se débloque pour vous vis a vis du retour cela dois pas être facile tout les jours
    Pour la situation ça va
    Prenez soins de vous
    Bisous de la famille

    1. Bonjour Pascal
      Ici ça va, nous attendons toujours de pouvoir rentre en France. En espérant revenir au Chili rapidement. Espérons que toute cette pandémie va se calmer.
      Bisous à Vous
      Jean-Claude Agnès

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 ⁄ 15 =