Hola Taxi

Miercoles 5 de diciembre.

Empezamos el día para réparar el retrovisor de la bicicleta de Agnès. Habia mucho trafico en la caretara. Decidimos de pedir ayuda a un taxi. Una motocicleta se fue a detras de nosotros, para proteger de los coches y camiones. Hicimos 40kms en tranquilidad. Terminamos el dia en la ciudad de San Juan Nepomuceno en un hôstal muy bonito.

Encontramos Walter un hombre que gusta la bicicleta y Andrea una Estudiante en Frances. Ella practico el frances con nosotros.

Mercredi 5 décembre 2018

Départ un peu plus tardif pour maintenance de vélo. Agnès a cassé son rétroviseur et il faut trouver une solution. Nous tombons sur un mec génial qui va finir par trouver une solution pour monter un rétroviseur de moto.

Aujourd’hui il semble y avoir beaucoup de trafic et comme la route est étroite, par sécurité, nous nous offrons une moto suiveuse. En fait il s’agit d’une moto taxi à qui nous payons 50 000 Pesos pour nous suivre et nous protéger de la circulation pendant 40kms. Ce fût très confortable, sauf qu’après une dizaine de kms, la circulation avait quasi disparue.

Nous sentons la différence de comportement des gens, ici les colombiens nous saluent facilement et notre drapeau français est allègrement reconnu. Aujourd’hui je sais que la personne de France la plus connue en Colombie s’appelle Kilian M Bappé.

 Arrêt dans la ville de San Juan  en fin de matinée pour déjeuner et finalement nous y resterons pour dormir. Le lieu est formidable et agréable à visiter, à commencer par son parc et son église. Ici, quasi toute les rues de la ville sont en terre. La population est curieuse de connaitre un peu de la France et n’hésite pas à venir discuter avec nous. Croyez-moi ces échanges, quel bonheur. 

En fin d’après-midi averse tropicale, et comme les rues sont en terre ça devient vite difficile de circuler. Après de multiples arrêts nous finissons par arriver à notre hostal (auberge où on peut laver le linge et cuisiner. 

Rencontres du jour : 

– Walter un bijoutier qui fait du vélo de route et qui est venu nous parler du tour de France vélo.

– Andréa une étudiante de 19 ans qui apprend le français, elle est venue nous parler de la France. Elle voulait avoir une discussion dans notre langue.

Aujourd’hui nous avons parcouru 44kms. Température du jour 45°C


2 réflexions sur « Hola Taxi »

  1. Alors ça y est, c’est reparti … il ne faut pas laisser les guibolles se reposer trop longtemps !!
    Je vous tire chapeau car pédaler sous 45° .. non merci, c’est pas pour moi ! Tant que vous ne trouvez pas la montagne, vous allez avoir cette température .. bon courage !
    Ici, on ne parle pas de Noël qui approche .. mais uniquement des gilets jaunes !!! Je suppose que vous êtes au courant même si cela doit vous sembler un peu surréaliste vu de loin. L’ambiance est assez étrange car on ne sait pas comment tout ça va se terminer … espérons qu’à votre retour, on sera passé à autre chose !!! Demander moins d’impôts et taxes et plus de services publics .. bien malin celui qui arrivera à trouver la solution miracle …
    Sinon, moi ça va. Je travaille 2 jours par semaine aux Restos du Coeur ; je fais partie de l’équipe Gestion au niveau départemental. J’ai retrouvé l’ambiance bureau avec bonheur et les gens sont sympas (retraités bénévoles et permanents salariés) ! En plus je vais 2 demi-journées à l’université permanente (pour les seniors) et toujours les cours d’anglais. Comme la plupart des retraités, je suis assez occupée !!!
    Prenez bien soin de vous ..
    Bises

    1. Bonjour Annie
      Beau programme tes occupations, il faut garder de l’activité.
      Pour nous ça va à peu près, nous avons rencontré un problème, tu verras dans le prochain article. Effectivement la température au bout d’un certain temps cela devient difficile surtout que ça tourne souvent à 40°. En théorie l’altitude approche et ça devrait baisser.
      Oui nous suivons un peu l’actualité des Gilets, et ici à la télé, les reportages ne sont pas optimistes, si on ne savait pas, nous pourrions penser que le pays est en état de guerre. J’ai rencontré des américains qui s’amusaient de la situation. Pour notre part, on ne comprend pas très bien qu’une situation comme ça puisse durer.
      Bisous à toi et à bientôt pour le prochain post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 × 20 =