GUAZACAPAN – frontière du Salvador

Mardi 9 janvier

Nuit confortable à l’hôtel, malgré le bruit incessant des camions.

Exceptionnellement le petit déjeuner est inclus dans le prix de notre chambre. Nous en profitons pour manger et boire un maximum pour charger les batteries. Départ vers 7h45 sous un beau soleil et une température de 24°C. L’objectif du jour est d’atteindre la frontière du Salvador. La route est en mauvaise état mais heureusement il y a très peu de circulation. Les champs de cannes à sucre ont disparu pour laisser la place aux pâturages, avec des vaches bien maigres. Il fait chaud et il y a beaucoup de fumée. En effet les guatémaltèques mettent le feu aux haies pour brûler les mauvaises herbes et en même temps les ordures qui se trouvent dans les fossés, bonjour l’environnement.

Après 3h30 environ nous arrivons à la frontière du Salvador. Il y a une activité débordante, avec des files de camions partout. De façon évidente cela manque beaucoup d’organisation. Pour nous le tampon de la douane du Guatemala prend 5minutes, et côté Salvador il n’y aura pas de tampon. La seule formalité est la déclaration des vélos et des bagages qui est assez longue.

Une fois franchie la frontière, nous nous renseignons pour savoir où trouver un hôtel. Le seul qui se trouve au poste frontière est tellement près de la route qu’il y sera impossible de dormir vu le bruit ambiant.

Après renseignement auprès d’un douanier, ce dernier m’indique un auto-hôtel à environ 2km, comme à chaque fois, il faudra parcourir 5km avant de voir l’hôtel, ici ils n’ont pas la notion des distances, et quand on est à vélo et qu’il fait très chaud la distance à de l’importance. On fini par trouver l’hôtel, il est situé au milieu de nulle part et sans Wifi, ce soir nous dormirons de bonne heure. Le seul problème au Salvador les auto-hôtel font maison de passes dans la journée. Et pour cette raison tu ne peux pas avoir de chambre avant 17h, sinon tu paies un supplément à l’heure. Il nous faudra patienter 3h avant d’avoir la chambre. Il est clair que ce soir nous dormirons dans un hôtel de passes. Ici une nuit d’hôtel coute 40$, après négociation nous paierons 20$. Au Salvador la monnaie locale a été remplacée par le $ américain

Fait marquants du jour : première nuit dans un hôtel de passe.

Statistiques 9 janvier

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
13 + 4 =