En direction de la route de l’impossible

Lundi 6 novembre 2018

Aujourd’hui la route devrait nous amener à Puerto Jiménez. Départ assez tôt pour éviter la chaleur et affronter deux grosses montées que les locaux nous déconseillent. Nathanael, un canadien à vélo, nous accompagne pendant quelques jours. La première partie se fait sur un chemin de terre et de pierres et après 5 kms avec une forte montée sur 3 kms (jusqu’à 22%). Pendant le premier km, nous suons à très grosses gouttes. Malgré notre bonne volonté nous finissons par demander de l’aide à un pickup. Il va nous transporter pour nous éviter une partie de la montée et nous déposer au sommet pour que nous puissions apprécier la grosse descente.

Traversée à gué de cinq petites rivières, c’est plutôt agréable. Pour l’une d’entre elles un tractopelle va nous aider, le courant risquant de déstabiliser les vélos. Au total, nous roulerons pendant 30kms au milieu de la forêt, le cadre est magnifique. Ensuite nous rejoignons la route bitumée qui va nous amener sans encombre à Puerto Jiménez. Ville située au bord du pacifique, point de départ de trek dans le parc du Corcovado.

 Une journée sans pluie avec une température de 40°C. 

Nous avons parcouru 51kms

Rencontre significative du jour : un caïman et un crocodile dans une petite rivière où nous nous étions arrêtés.

Vidéo : Un petit tour dans la jungle

Statistiques lundi 5 novembre 2018

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
28 − 19 =