En attendant de donner les premiers coups de pédales

Samedi 27 octobre, Le décalage horaire est présent et il est difficile de ne pas s’endormir dans la journée. Samedi nous en profitons pour nous reposer et visiter le petit village d’Aténas où nous logeons pour quelques jours. Il s’agit d’un village assez isolé à 25km de San José. Il n’a pas un grand attrait touristique mais on y rencontre des gens heureux d’y vivre.

Après une longue nuit de récupération, ce dimanche nous partons visiter la capitale du pays San José. 2.000.000 de personnes soit 30% de la population du pays vit à la capitale ou dans ses banlieues. Contrairement à beaucoup de capitales, elle présente peu spécificités touristiques . Néanmoins la ville est relativement bien aménagée. Il y a des statues partout et sur tous les thèmes (voir photos).
 Il y a de nombreux parcs dans la ville, c’est conforme à la devise du pays qui a tout axé sur la protection de l’environnement et ceci depuis 1948. Année ou l’armée a disparu et son budget est dorénavant utilisé pour la santé, l’écologie et l’éducation; 

Le dimanche dans la capitale il y a de la vie et ceci malgré pendant une journée pluvieuse. Tous les magasins sont ouverts et les petits marchands à la sauvette sont en nombre dans la rue. La ville semble avoir inventé les rues piétonnes tellement elles sont nombreuses.

Nous rentrons assez tôt, demain nous prévoyons de partir pour le sud du pays. Les premiers tours de pédales dans ce périple.

 

 

 

2 réflexions sur « En attendant de donner les premiers coups de pédales »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
11 + 23 =