El día era tranquilo

Domigo 9 de diciembre 2018 

Ultima noche en El Carmen de Bolivar, Omar se fue ayer para ver su familia. Salimos muy temprano hasta San Pedro. Hoy es domingo, no hay mucho trafico, también la gente se va a la iglesia. La carretera es buena, hicimos un descanso en El Bongo antes de ir hasta San Pedro. Esta noche dormiremos en el pueblo, lo cual es como todos en Colombia,  con muchas actividades. Hoy hicimos 66 kms, con una temperatura de 40°. Encontramos tres estudiantes muy jóvenes.

Dimanche 9 décembre 2018

Dernière nuit passée à El Carmen de Bolivar, notre hôte Omar nous a quitté samedi soir pour se rendre dans sa famille. Nous quittons la ville très tôt en direction de San Pedro. Aujourd’hui c’est dimanche il n’y a quasiment pas de circulation. En Colombie, l’activité est légèrement moindre le dimanche, la population se rend à l’église.

La route est agréable; une fois de plus nous passons un péage, cette fois-ci les voitures paient pour emprunter une route de campagne, ce qui en France ferait râler les gilets jaunes. Petite halte dans le village d’El Bongo pour se ravitailler et discuter avec la police. La destination finale se termine sur une route au revêtement légèrement dégradé. Le cadre dans lequel nous évoluons laisse apparaitre en toile de fond les montages.

Ce soir nous nous arrêtons dans la ville de San Pedro, comme pour celles précédemment visitées, il y a une animation et vie intense dans les rues, lesquelles sont illuminées par les décorations de noël. San Pedro n’est pas une ville touristique. Les gens nous abordent avec curiosité et nous questionnent sur notre voyage. Une jeune étudiante nous invitent à passer Noël dans sa maison avec sa famille, mais nous déclinons c’est encore loin.

Rencontre significative du jour : trois jeunes étudiantes.

Aujourd’hui, journée tranquille et calme, nous avons parcouru 66kms sous une température maximum de 40° et un dénivelé positif de 700m

 Lien statistiques 9 décembre :

 http://blogaventurejeanclaudeagnes.fr/wp-content/uploads/2018/12/091218.

2 réflexions sur « El día era tranquilo »

  1. Par chance, vous n’aviez pas encore été confrontés au vol .. eh bien c’est chose faite ! Pour l’avoir vécu, la sensation de savoir que quelqu’un est entré pendant votre sommeil sans qu’on s’en aperçoive met très mal à l’aise .. mais bon, c’est comme un accident, quand les dégâts ne sont que matériels, on s’en remet vite !! Il va falloir redoubler de vigilance car vous allez traverser des pays où la violence est très présente.
    Très mignonnes, ces petites étudiantes !!!
    Bises

    1. Bonsoir Annie
      Effectivement c’est la première fois, et il faut s’en remettre sans en faire une fixation. En tout cas nous étions prudents dans la rue, maintenant se sera dans les appartements.

      Bises. à la prochaine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
21 × 8 =