Dimanche 10 juillet Somali – Villeneuves-les-Béziers

Dimanche 10 juillet 2016    Somail – Villeneuve-les-Béziers

La soirée de la veille s’est bien terminée au bord de la piscine. Après une bonne nuit de récupération dans une chambre d’hôte et le petit déjeuner qui va avec nous sommes partis vers 7h30 avec une température qui était déjà de 20°C. Le chemin est toujours étroit et en mauvais état, ce qui fait que nous roulons assez doucement. Mais c’est un délice de rouler sur le bord du canal. Nous croisons Caroline, une magnifique péniche décorée de fleurs et dans un état impeccable.

La première étape se situe à Capestang, une petite ville bien sympathique. Le dimanche c’est le jour du marché sur la place du village et à l’ombre des platanes avec le bruit de cigales et l’odeur des olives. L’église du village possède une tour qui permet d’avoir une vue exceptionnelle, mais manque de chance c’est dimanche et pendant la messe, la visite n’est pas possible, dommage pour nous.

Nous continuons notre chemin jusqu’au tunnel de Malpas, ce dernier permet au canal de traverser la montagne. Il s’agit d’un tunnel-canal d’une longueur de 173m, à l’origine il a permis d’éviter soit la construction d’écluses supplémentaires ou une rallonge de plusieurs kms du canal. La construction est assez impressionnante, et quand on pense qu’à l’époque les tunneliers n’existaient pas, il a dû en falloir de la main-d’œuvre pour réaliser cet ouvrage qui a nécessité deux années de travail. Sa largeur est faible et les bateaux ne peuvent pas se croiser, une circulation alternée a été installée.

Lors de la journée nous avons rencontré une personne qui a apprivoisé un ragondin. Ce dernier s’approche facilement et vient prendre la nourriture qu’on lui donne. Je reste assez prudent car il pourrait facilement prendre un bout de doigt à la place du morceau de pain qu’on lui tend.

La route nous amène à Béziers, où un ensemble d’écluses de Fonserannes est construit sur huit niveaux. Ce qui nécessite plus de deux heures aux bateaux pour franchir l’ouvrage. Une pente d’eau avait été installée pour éviter les écluses mais le trafic marchand s’étend effondré le système n’a jamais été vraiment utilisé et depuis est à l’abandon.

Un deuxième ouvrage d’art à Béziers est le grand pont canal. Ce type de construction est toujours impressionnant. Le pont-canal passe au-dessus de la rivière, l’étanchéité doit être parfaite.

Pas de visite de la ville de Béziers c’est dimanche et tout est fermé. Nous nous arrêtons au camping de Villeneuve-les-Béziers.

Petite étape en raison de la forte chaleur, aujourd’hui nous avons parcouru 56 kms et pour la petite histoire nous avons dépassé les 1000 kms depuis notre départ.

Nous sommes dans le départ de l’Hérault, ce soir football sur le grand écran du camping et il y a déjà de l’ambiance au moment ou je rédige ces notes.

Le saviez-vous ? les écluses de Fonseranne à Béziers permettent de franchir un dénivelé de 21,5m sur une longueur de 312m. La navigation sur le canal du midi est uniquement touristique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
25 − 11 =