Colombie: que reste-t-il ?

Notre parcours en Colombie

Voir en plein écran

Colombie

Après 86 jours et 2579 km nous quittons la Colombie. Plus de 35 000 m de dénivelé positif, la montagne est bien présente dans ce pays.

Qu’allons-nous retenir de Colombie, c’est un pays qui semble en plein développement économique. Un pays où la population n’aime pas les règles et pensent que ses politiques sont tous corrompus, en quelques sortes personne ne respecte la loi.

 Ce que nous avons aimé :

  • La gentillesse des gens et leur accueil sur la route.
  • Leur esprit de solidarité tant pour leurs proches que pour les étrangers.
  • Leur promptitude à parler facilement.
  • Contrairement à ce que nous pensions, nous ne nous sommes jamais sentis en danger
  • La collaboration de la police pour nous renseigner et nous accompagner.
  • Un pays aux paysages et températures variés
  • Le climat.
  • Une population variée, contrairement à ce que nous pensions il n’y a pas de colombiens au visage typé, néanmoins bien que leur morphologie soit différente (voir photo, les mannequins aux formes différentes), les femmes colombiennes portent sur elles une sensualité évidente.
  • Une rencontre inoubliable avec Cabunga, un indigène Kamentsa
  • Le franchissement de la Linéa et de la route “el trampolín de la muerte“.

Ce que nous avons moins aimé : 

  • Le vol de nos affaires à El Carmen de Bolivar
  • Le non-respect du code de la route, en particulier les bus et les camions. En règle générale le chauffeur se sent le roi avec son véhicule, et n’est pas diplomate. Son outil privilégié est le klaxon qu’il utilise en permanence pour n’importe quel motif (du style : range toi, je passe, attention je change de direction, dire bonjour, et bien d’autres)
  • Une nourriture bonne mais pas variée.
  • Et surtout, l’utilisation du. plastique pour n’importe quoi.

En conclusion : un pays agréable à visiter et qui est en plein développement.

Une rétro photos:

Share Button

8 réflexions sur « Colombie: que reste-t-il ? »

  1. Merci pour toutes ses photos et ses beau paysages, et bravo pour tous ses kms que vous avez parcouru.

    1. Monique, Gérard bonjour
      Merci pour ce commentaire. Les kms se sont les vélos qui les font, nous nous contentons de pédaler. Blague mis à part, il y a quelques passages avec de fortes pentes, mais en marchant ça finit par passer.
      Bisous
      A bientôt pour le prochain message
      Jean-Claude Agnès

  2. très beau pays avec des montées et descentes impressionnantes .nous voyageons avec les très belles photos. bon courage à vous . Nous pendant ce temps là, nous gérons les soucis quotidiens……….
    bises

    1. Bonjour à vous
      Effectivement nous quittons un pays qui présente de grandes diversités. 3 mois nous ont permis de le découvrir pour une petite partie. Attendons le prochain.
      Bonne continuation en espérant que vos soucis du quotidien s’arrange.
      Bisous à vous
      Jean_Claude Agnès

  3. Bonjour les cyclistes

    Nous partageons vos conclusions concernant la Colombie .
    Nous avons particulièrement apprécié la gentillesse des gens même si le fait de ne pas parler espagnol nous a gêné dans nos contacts.

    Place à l’Equateur maintenant !
    Nous vous souhaitons pleins de belles rencontres et de beaux paysages .

    Marie-Claude et Jean-Pierre

    1. Bonjour Marie-Claude et Jean-Pierre
      Merci pour ce message, cela fait plaisir. Eh!oui, nous sommes maintenant en Equateur où cela semble différent. Il nous reste à découvrir, en espérant également vous faire partager.
      A bientôt pour un nouveau message
      Jean-Claude Agnès

  4. Bonjour Agnès et Jean Claude
    Je suis avec attention votre aventure vos reportages sont supers.
    Je vous souhaite du courage et des bons mollets pour la suite.
    Serge

    1. Bonjour Serge y también à Annie
      Ce petit message fait plaisir, comme va ?
      Le voyage avance à petits pas et nous sommes maintenant en Equateur. En espérant que nos reportages vont continuer à passionner.
      Le relief change un peu avec une altitude plus élevée, mais comme nous ne sommes pas pressés nous devrions y arriver. Du courage il en faut surtout quand ça monte pendant des dizaines de km, avec nos bagages il y a des parties qui se font en marchant.
      A bientôt pour une nouvelle communication
      Jean-Claude Agnès

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *