Cumpleanos a Guatemala.

Feliz cumpleaños « Joyeux anniversaire »

Eh oui, je viens de fêter mes soixante ans au Guatemala. La soirée fut agréable et s’est passée en compagnie de la famille qui nous héberge et quelques personnes dont nous avons fait connaissance.

Au Guatemala organiser une petite fête fait partie des traditions, les gens aiment se rencontrer dans la simplicité mais il y a beaucoup de contacts.

Un plat particulier spécialement pour les fêtes les « Tamales ».

La préparation des Tamalès est assez longue et toute la famille participe à la préparation. Il s’agit d’une préparation dans une feuille de Maxan.

 (Je vous ai posté une petite vidéo que vous pourrez regarder dans la catégorie Vidéo).

Un gâteau que nous avons acheté dans une pâtisserie, c’est comme chez nous, sauf que tous les gâteaux sont faits sous le même principe. Ils ont beaucoup de sucre mais c’est bon.

A bientôt pour le prochain post.

La visite del « Nariz del indio » Le Nez de l’Indien

La nariz del Indio est un endroit en altitude qui se visite à partir du village de Santa Clara. L’intérêt de cette visite est de voir le lever du soleil sur le lac Atitlan. Il faut un départ aux aurores, pour nous se sera 4h du matin.

Le village Santa Clara se situe au bord du lac à environ une heure de bus de San Pédro où nous sommes. Ici les bus sont appelés « chicken bus », une appellation dû au fait qu’ils transportent des poulets sur le toit. Il s’agit d’anciens bus scolaires rachetés aux Etats Unis. Ils sont ensuite raccourcis pour pouvoir passer sur toutes les routes du pays et surtout celles qui sont étroites en montagne. Ils sont en général assez bien customisés. Leur confort est rudimentaire, nous roulons la porte ouverte car dans les montées les odeurs du moteur arrivent à l’intérieur du bus. Il n’y pas d’arrêt spécifique, le chauffeur s’arrête dès que vous lui faite signe. Tant qu’il y a de la place à l’intérieur il s’arrête. Pour une rangée de quatre personnes il n’est pas rare de se retrouver à six voir sept personnes. J’ai compté pour un bus de 40 sièges nous étions presque 90.

Arrivé de Santa Clara il y a une petite ascension assez pentue d’environ 40mn, à parcourir à pied pour arriver au somment d’où nous pourrons observer le lever de soleil.

Bien que le temps ne fût pas très bon ce jour-là, le spectacle fût magnifique. Le soleil se lève doucement et produit tout son chapelet de couleurs pendant environ une vingtaine de minutes.

Ensuite nous redescendons au village, la descente étant assez pentue il faut vraiment faire attention sinon on se retrouve facilement assis sur les fesses. Sur le parcours il ne faut avoir besoin d’utiliser les commodités car celles-ci sont rudimentaires.

Retour au village de Santa Clara pour une visite du marché. Ici il est plaisant de visiter les marchés pleins de couleurs avec tous ces étalages de fruits frais. Comme partout une multitude de petits restaurants ambulants où l’on peut déjeuner

Retour en bus à San Pedro avec un bus chargé au maximum de monde mais avec un intérieur aménagé avec un système de vidéo, ce qui permet de voir la télé pendant le trajet. Seule occupation possible, en effet dans le bus impossible de lire, écrire et le bruit du moteur rend difficile la conversation avec le voisin.

Chauffeur de bus est un emploi rendu très difficile par le relief et le mauvais état des routes qui sont souvent en terre, le bitume ayant disparu au fil des années. Il y a parfois des nids de poules de plus d’un mètre de profondeur. Trois emplois par bus : le chauffeur, celui qui encaisse et le bagagiste qui reste sur le toit pendant le trajet.

En général au Guatémala il y a encore beaucoup de travail manuel, pour exemple cette tranchée d’environ 200m creusée à la pelle et ceci en pleine ville. Il nous arrive de nous plaindre de travaux en Europe et bien ici une route peut être fermée des semaines voir des mois pour travaux.