En attendant les Caraïbes

Lundi 26 Novembre

Notre dernier jour au Panama, grasse matinée et lever seulement à 7h30 pour prendre un petit déjeuner local, vous me direz il n’y a pas d’autre options. Ce matin œufs, poulet et platanos.

Il y a 18kms pour rejoindre Puerto Lindo où nous allons prendre un bateau pour une traversée vers la Colombie. La route est comme la veille très agréable toujours dans le parc naturel de Portobelo, nous y sommes quasi seul.

 En voilier 5 jours pour rejoindre la Colombie, il nous faudra cinq jours.

Une chose qui ne m’est pas arrivé depuis assez longtemps, cinq jours sans connexion internet, ni téléphone. En résumé on ne pourra pas nous joindre.

Puerto Lindo un petit port isolé sur la mer des Caraïbes. Ici règne un calme et la sensation d’une population qui vit tranquillement et dans la sérénité. L’activité principale de ce village est le port d’où parte régulièrement des bateaux pour la Colombie.

Rencontre significative du jour :  Edina, la patronne du restaurant du port de Puerto Lindo. Elle nous a permis de prendre une douche et semble adorer la plaisanterie.

Aujourd’hui nous avons parcouru 18 kms

Prochain post dans 6 jours

A l’abordage de Portobelo

Dimanche 25 novembre 2018

Première nuit à dormir dans une caserne de pompiers. Une seule alerte pour eux mais la sonnerie de l’alarme ça réveille . L’intervention concernait un accident de la route entre une voiture de police et un jeune conducteur qui est décédé. Ici au Panama tous les pompiers sont professionnels et fonctionnaires. Après 25 ans de service ils prennent leur retraite et jusqu’à l’âge de 62 ans ils touchent le même salaire sans travailler. Par contre questions moyens pour travailler, ce n’est pas ça mais ils font avec. Quant à nous,nous avons bénéficier de leurs locaux et ça c’était parfait.

Petite photo traditionnelle avec nos hôtes de la caserne, puis nous partons vers 8h. Nous mangeons local sur la route, saucisses et bol d’avoine.

Ce matin nous partons sous le soleil, c’est agréable, d’autant plus que nous roulons dans le parc naturel de Portobelo c’est magnifique. Nous longerons la mer des Caraïbes quasiment toutes la journée. Depuis le départ, cette portion mérite notre coup de cœur.

Nous arrivons au village de Portobelo en fin de matinée, un village magnifique. Ici la population noire est en majorité de descendance d’esclaves d’origine Africaine et d’immigrants afro-caribéens engagés pour la construction du canal. De nombreuses traditions ont été conservées, pour exemple aujourd’hui à la messe où nous avons assisté, il y avait des danses traditionnelles d’origine africaine.

Portobelo fût découvert par Christophe Colomb en 1502. Ce port était une grande place pour le transport des marchandises entre Panama et l’Espagne. Ses fortifications sont inscrites au patrimoine mondial de l’humanité depuis 1980. Aujourd’hui le port est utilisé pour les voiliers qui viennent y mouiller soit en transit pour la Colombie ou le canal de Panama qui se trouve à environ 50kms. Phénomène incroyable, dans le port il y a bien une trentaine de bateaux échoués et dans un état de délabrement très avancé.

Rencontre du jour: Pascal un Français de Tours, il navigue autour du monde depuis 10ans. Actuellement en attente pour traverser le canal de Panama pour se rendre à Papeete.

La bonne action de la journée: nous avons offert le petit déjeuner à une personne qui semblait avoir très faim.

Aujourd’hui nous avons parcouru 39kms.

Statistiques dimanche 25 novembre18

En route vers L’Atlantique

Sabado 24 de noviembre 2018

Listo, nuestra tiempo en Panama City ha terminado. Vamos hasta la mar del Caribe para tomar un barco de vela. Hoy sera dificile de salir de la ciudad con el trafico et la temperatura. 

Hoy encontramos Victor y Adriana dos aventureros que llegan de Argentina. La caratera es muy peligroso hay muchos agujeros.  A la tarde dormiremos en la casa del bomberos en la ciudad de Sabanitas. Hicimos 17 kilometros hoy.

Samedi 24 novembre 2018

Voilà notre séjour à Panama City se termine, la nuit a été courte, problème technique de GPS. J’ai passé plusieurs heures sur le GPS pour trouver le dysfonctionnement. Finalement la chance m’a souri, problème de formatage de la carte SD. Quand on est en France facile de communiquer avec la hotline mais ici, il faut chercher tout seul.

 Ce matin nous prenons la route en direction de la mer des Caraïbes. 20km pour sortir de la ville de Panama et tout ça sans piste cyclable et avec une circulation assez importante et des déformations de route. Il nous faudra environ 2h pour sortir de la ville sous la chaleur et dans le bruit.

Aujourd’hui nous avons croisé deux routards Victor et Adriana qui reviennent d’Ushuaia. Victor a fait l’aller-retour depuis le Costa Rica soit 30000kms, bravo.

Aujourd’hui notre attention a été portée sur la route. En effet il y a des trous partout, en fait ils volent les plaques de bouche d’égout et la plupart ont disparu. Dans la partie du Panama que nous traversons la vie semble bien plus tranquille avec une pauvreté plus prononcée et une population noire de peau.

Ce soir nous sommes à Sabanitas, une ville de commerce bruyante et un relais avec Colon entrée du Canal de Panama dans l’Atlantique. Pas d’hôtel dans cette ville, ce soir nous dormirons à la caserne des bomberos. Grandes discussions avec les bomberos et leur capitaine.

Rencontre significative du jour Adriana et Victor qui tienne un site facebook : « el ritmo del sol ».

Aujourd’hui nous avons parcouru 71kms.

Statistiques 24 novembre 2018