Vendredi 19/1/18 Choluteca – Somotillo (Nicaragua)

Vendredi 19 janvier.

Objectif du jour sortir du Honduras pour éviter les éventuels problèmes de grèves de douanes à partir du 20 janvier.

Départ de la ville de Choluteca vers 7h00. La journée pourrait être difficile avec la température et le passage de la douane du Nicaragua.

Le parcours est assez plat, par contre la route est défoncée et il est difficile de rouler avec le trafic.
Après de nombreuses pauses nous arrivons à la frontière du Honduras. Il faudra une heure pour les formalités.

Quelques rencontres dont celle avec le marchand de poisson frais.

Ensuite la frontière du Nicaragua, pour y arriver il faut slalomer entre les camions, il y a des files interminables. A la frontière du Nicaragua, faire plus compliqué je pense que ce n’est pas possible. Le premier douanier me demande une photocopie des passeports, ensuite il fait un contrôle complet des vélos, et ensuite le dossier a dû passer entre les mains de 10 personnes différentes et à la fin le dernier me redemande une photocopie des passeports car les premières ne sont pas suffisantes.

Et ensuite il faut payer 12 dollars par personne pour pouvoir entrer sur le territoire. J’essaie de discuter avec le responsable de la douane mais il n’y a pas d’arrangement possible. En toute bonne foi j’ai dû payé quelque chose qui n’existe pas.  Au total deux contrôles des vélos et environ 3h pour passer la frontière.

Nous roulons ensuite environ dix kilomètres avant de nous arrêter à la ville de Somotillo, la première après le poste frontière. Ville de Plus de 30 000 habitants mais sans grand intérêt.

Au Nicaragua les modes de transports changent un peu, les tricycles et les attelages avec chevaux ou bœufs sont plus nombreux. Le paradoxe sur le parking on peut voir un attelage stationné à côté d’une belle voiture.

Nous passerons la nuit dans un hôtel assez basique, mais c’est le seul qui a de la place et qui possède le wifi.

Fait marquant :

  •  Dernier jour au Honduras.
  •  Frontière du Nicaragua   

Statistique : Vendredi 19 janvier 2018

Jeudi 18 janvier Frontière du Honduras – Choluteca

Jeudi 18 janvier 2018

Nous avons passé la nuit dans un logement à la frontière entre le Salvador et le Honduras.  C’est un endroit un peu triste où il est difficile de trouver quelques choses de bon à manger. En discutant avec la propriétaire du logement, cette dernière nous apprend qu’à partir du 20 janvier il y aura une grève générale dans le pays avec blocage des frontières. Ce qui complique un peu les choses si l’on veut sortir du pays. Nous décidons de sortir du pays vendredi, ce qui va nous obliger à parcourir les 140 km qui nous séparent de la frontière en deux jours. Pas si facile avec une chaleur qui frôle les 40°C et un vent que nous devrions affronter de face pendant une bonne partie du parcours.

Départ à 7h00 du matin pour essayer de rejoindre la ville de Choluteca située à 85km. Ici le paysage est relativement monotone, avec des grandes lignes droites et peu d’habitations. Le problème de la journée sera de trouver du ravitaillement, heureusement qu’il y a les stations-services où il fait bon s’arrêter, mais aujourd’hui nous n’en rencontrerons aucune.

Arrivée à Choluteca vers 14h. Une ville où règne une animation très importante. Ville fondée par les espagnols aux environs de 1535, elle est située au sud du Honduras avec environ 100 000 habitants. Elle est réputée comme la ville la plus chaude du Honduras avec des températures qui oscillent en moyenne entre 30 et 40°C. C’est également une des villes les plus productives du Honduras avec production de melons, sel, pomme de terre sucrées et canne à sucre.

Ce soir nous logerons à l’hôtel Mado, située au centre-ville. Bon standing mais un peu cher et pas possible de discuter le prix.

Fait marquant du jour :

  • premier jour au Honduras.
  •  record de Km depuis notre départ 88km.

Jeudi 18 janvier 2018