En route vers les portes de l’Amazonie

Du mercredi 27 au vendredi 29 mars 2019

Riobamba, nous prenons la direction Baños Agua santa, une ville aux portes de l’Amazonie.  Le décor est toujours aussi grandiose avec ces montagnes. Aujourd’hui la route s’élève toujours et nous affrontons un vent de face. En altitude avec du dénivelé et du vent il est difficile de progresser. Nous traversons une zone quasi désertique et des flancs de montagnes de part et d’autre de la route. Il y a pas mal de cailloux sur la route, le résultat d’éboulements. Néanmoins nous finissons par arriver dans un petit village Cotaló. Il est spécialisé dans la production des œufs, il n’y a pas moins de 2 millions de poules pondeuses pour 43 élevages dans le village. Impressionnant, il y a des camions d’œufs partout. 

La patronne de l’unique restaurant nous conseille une petite route de campagne pour atteindre notre destination Baños. Ce sera un très bon conseil, nous allons emprunter une route sans voiture et dans un cadre unique. Nous y terminons notre journée tard en soirée dans un petit hôtel.

Jeudi et vendredi, deux jours de repos pour profiter des activités de la ville. Visite de la maison de l’arbre, un lieu créé par un volcanologue pour surveiller le Tungurahua. Un volcan actif dont la dernière éruption date de 2015. Aujourd’hui le lieu est devenu un site touristique où l’on peut pratiquer la balançoire au-dessus du vide. Elle est aujourd’hui célèbre et procure quelques sensations lors des balancements. 

Nous profiterons également des bains chauds de la ville. L’eau est chauffée grâce aux sources chaudes des volcans et plusieurs sites sont alimentés. L’eau se présente sous une couleur marron et ne donne pas trop envie de s’y plonger. Nous finissons quand même par tester et bien que pas très propre, l’eau est très chaude. Le cadre en plein air est grandiose. Baños est un lieu touristique énormément fréquenté par les Equatoriens en fin de semaine. On y trouve toutes les activités en relation avec la montagne et en particulier celles qui utilisent les sensations de vide, tyrolienne ou vol du condor qui consiste à se lancer dans le vide soutenu par un câble. 

Il y a également l’eau dont je vous parlerai dans le prochain post. 

Rencontre du jour : Elvis originaire de Cuba, un pasteur évangélique qui nous a parlé des gilets jaunes et qui voulait connaitre leurs revendications. 

Mercredi nous avons parcouru 70km.