En route vers la capitale “Quito“

Lundi 4, mardi 5, mercredi 6 et jeudi 7 mars 2109

Comme toujours lorsque nous partons, après des moments inoubliables passés ensemble, le départ est difficile. Quitter Diego et sa famille ne fait pas exception. Nous prenons la direction de Cayambe, où se trouve un volcan. La route s’élève et de plus c’est une route pavée sur laquelle il est difficile de rouler. Après 18 km nous nous arrêtons dans une auberge à Esperanza. Avec l’altitude il fait froid, le propriétaire de l’auberge allume un feu de cheminée pour réchauffer la pièce. Esperanza est un minuscule village et comme c’est carnaval en Équateur, tout est fermé, ce soir se sera pâtes. 

Rencontres significatives :

  • Giuseppe un italien qui aime l’Amérique du sud depuis plus de 30 ans il la visite
  • le propriétaire de l’auberge. 

Mardi déjeuner avec le propriétaire de l’auberge, nous échangeons sur la nourriture de nos pays. Traditionnelle photo avant de partir vers Cayambe. Il fait froid et il faut se couvrir. Nous ne savions pas qu’en Équateur il faisait si froid. 

La journée se passe tranquillement, nous découvrons le volcan Cayambe avec son sommet à 4500m qui est enneigé. La météo n’est pas avec nous, les nuages ne nous permettront pas de le voir dans sa totalité. Nous terminons notre journée chez les Bomberos de la ville de Cayambe, ils occupent une jolie caserne.

Rencontre du jour : trois jeunes Américains qui pratiquent le VTT pour la journée.

Mercredi photo de groupe avec tous les pompiers de la caserne, avant de partir direction Tumbaco dans la banlieue de Quito capitale de l’Équateur. Nous parcourons la moitié de la distance avant de nous arrêter à Guayllabamba, une ville moyenne où il n’y a pas de chose particulière à voir. Par contre nous logeons dans un hôtel neuf pour un prix dérisoire, le luxe d’un soir.

Fait significatif : crevaison du vélo d’Agnès 

Aujourd’hui jeudi nous devrions arriver dans la banlieue de Quito où nous allons séjourner plusieurs jours. Départ tranquille, les 25 premiers km sont une ascension. Nous déjeunons dans le village de El Quinche où règne une grande animation. Ici il y a une église de toute beauté, et fait important le pape François est venu ici en 2016.

Nous terminons tranquillement notre journée à Tumbaco à “la Casa des Ciclistas“. Ici depuis plus de 10 ans 2000 cyclistes ont été accueillis par Santiago le propriétaire des lieux. Il a créé cet endroit pour permettre aux cyclistes voyageurs de trouver un lieu pour dormir et manger. Santiago aime partager sur la culture du monde. 

Rencontres significatives : 

  • Santiago le propriétaire de la Casa del Ciclistas – 
  • 2 cyclistes Colombien Martin et Nicolas. Martin est ingénieur Arts et Métiers et a fait ses études à Bordeaux. Ils voyagent en Amérique du Sud et chantent dans les restaurants pour vivre.

Lundi nous avons parcouru 18km, mardi 45, mercredi 40 et jeudi 39.

Share Button