Bilan de nos vacances à vélo

Bilan de notre voyage à vélo été 2016

Notre voyage a duré 49 jours. Nous avons parcouru près de 3000 km en France.

Tout d’abord bravo à Agnès qui a été vraiment formidable. Néophyte en vélo elle a réussi à parcourir tous ces kms sans encombre particulière. Il lui reste à bien maitriser ses pédales automatiques qui l’ont à plusieurs reprises fait chuter et son dérailleur.

Dans les chiffres que l’on peut retenir :

– 10 chutes heureusement sans gravité pour Agnès

– 2997 kms au compteur

– 23 départements traversés, pour certains plusieurs fois.

– 5 bacs empruntés pour traverser des rivières ou des fleuves

– 5 jours sans vélo

– 38 terrains de camping différents

Des rencontres formidables avec des passionnés de vélo ou tout simplement admiratifs par le parcours entrepris et le poids du matériel transporté.

Nous avons également passé des moments formidables chez les personnes qui nous ont hébergé, merci à toutes pour leur accueil.

La rencontre avec Jean-Jacques Goldman près d’Amboise.

Tout au long du parcours nous avons pu découvrir multitudes de paysages différents. Les tops sur le parcours :

– les Baux de Provences

– L’Ardèche avec tous ses paysages variés.

– Le canal du midi dans ses 200 derniers kms

– La traversée de la Camargue en vélo

– De beaux souvenirs du passage au festival d’Avignon.

Ce que nous avons le moins aimé :

– Le canal des deux mers dans sa première partie, le parcours est monotone.

– La Loire à vélo avant Blois. Le parcours est plat et monotone et il y a assez peu de lieux à visiter.

– L’aspect business dès qu’il y a des touristes les prix augmentent et parfois dans des proportions où ils nous prennent vraiment pour des pigeons (Frontignan, Palavas-les-Flots, Amboise).

L’horreur du Parcours :

La portion de route entre Salin-du-Giraud et Martigues. Il faut emprunter une route nationale avec un fort trafic et des véhicules qui roulent très vite. Sur cette route il faut rouler à droite sur la bande d’arrêt d’urgence qui heureusement est de la largeur d’une voie normale.

Le logement étant essentiellement le camping, nous avons pu constater une différence de prix que l’on peut juger impressionnante : le moins cher 7€ et le plus cher 63€ à Frontignan-Plage. Pour ce dernier nous avons préféré décliner l’offre. Une petite palme pour le camping des corsaires à Châtellaillon-plage en Charente-Maritime qui lui nous demandait 4€ pour charger l’ordinateur et autant pour le Wifi qui ne fonctionne pas sur l’emplacement des campeurs à vélos.

En conclusion :

Des vacances très agréables de part toutes les rencontres faites pendant le parcours, une impression de liberté incomparable.

Une confirmation, nul besoin d’avoir suivi un entrainement intensif pour ce type de vacances.

Agnès qui a pris gout au vélo.

Quelle sera la destination de l’année prochaine, pas encore complètement fixée mais avec de très fortes probabilités que se sera des vacances en vélo.

Enfin merci à toutes les personnes qui nous ont suivi sur notre blog et qui nous ont envoyé des encouragements par le biais des messages.

Merci également à Vanessa R et C, Pascal, Loïc, Christine, Philippe, Virginie, Michelle et Gérard pour avoir pris soin de la maison pendant notre absence, ils ont tellement bien assuré  la surveillance que nous avions presque oublié que nous avions un logement.

Merci également aux personnes qui part l’intermédiaire des réseaux sociaux ou notre blog nous ont adressé des messages d’encouragement.

La citation de conclusion : Si vous pensez que l’aventure est dangereuse, essayer la routine. Elle est mortelle. (Paulo Coelho)

Share Button
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
It's only fair to share...

Dimanche 14 août 2016 Pouancé – St Etienne-de-Montluc

Dimanche 14 août 2016  Pouancé – St Etienne-de-Montluc

Nous avons partagé la soirée de la veille avec Fanny et Matthieu dans un petit restaurant de Pouancé. Nous avons tellement bavardé que le propriétaire était sans doute impatient que nous voir partir pour fermer son restaurant.

Camping de Pouancé avec peu d’emplacements mais un esprit très familial. Il est situé près de la base nautique et de la plage de l’étang de St Aubin. La ville en elle même avec ses fortifications et ses différentes portes présente un certain cachet.

Ce matin départ assez matinal, il s’agit de la dernière journée de notre voyage. Que c’est triste la fin d’une aventure.

La journée est annoncée assez chaude et il est possible que notre moyenne soit réduite.

Le parcours que je connais pour le faire assez souvent en vélo de route est facile comparé à ce que nous avons fait dans les semaines précédentes.

Petite pause casse-croute à Nort-sur-Erdre avant de faire la dernière partie du parcours.

Aujourd’hui nous avons parcouru 86 km et nous avons terminé notre parcours à 16h. Notre voisin Philippe avait prévu de venir à notre rencontre, mais au final nous nous sommes rencontrés à moins d’un km de la fin du parcours.

Merci à Vanessa de nous accueillir au retour pour nous filmer à l’arrivée .

Notre arrivée en vidéo :

https://youtu.be/KqSVoSzsDhQ

Dans la semaine je posterai un article bilan de notre voyage.

Share Button
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
It's only fair to share...

Samedi 13 août 2016 Château-Gontier – Pouancé.

Samedi 13 août 2016 Château-Gontier – Pouancé.

La soirée de la veille s’est terminée au bord de la Mayenne à l’écluse de Neuville dans un restaurant crêperie. Le cadre est agréable et la température nous a permis de rester sur la terrasse jusqu’à 22h. Nous étions en compagnie d’Odile et Roland que nous remercions de nous avoir hébergé. Cerise sur le gâteau, nous avons eu le pain frais, les croissants et du beurre ce matin. Eh, oui en vélo on ne transporte pas de beurre et au petit-déjeuner nous prenons plutôt des confitures. Encore merci Odile et Roland.

Ce matin nous sommes partis sous un ciel bleu ce qui est vraiment appréciable. Nous avons roulé sur les routes de la campagne Mayennaise. Halte à Craon où habitent mes parents chez qui nous avons déjeuné.

Ce soir nous dormirons au camping municipal de Pouancé, ce dernier étant situé à moins de 85km du but final que nous parcourrons demain. Un camping municipal installé près d’un grand plan d’eau aménagé pour la baignade. Les installations sont propres et les tarifs parmi les moins chers rencontrés.

Aujourd’hui nous avons effectué 55 km.

Share Button
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
It's only fair to share...

Vendredi 12 août 2016 St Lambert-la-Potherie – Château-Gontier

Vendredi 12 août 2016 St Lambert-la-Potherie – Château-Gontier

La soirée de la veille s’est terminée au restaurant dans la ville de Bouchemaine située au bord de la rivière la Maine. Petit restaurant sympathique en compagnie de Laurence, que nous rencontrions pour la première fois, et Emmanuel qui nous accueillent et nous hébergent. Merci à eux de nous avoir proposé une chambre pour dormir. Ils habitent une maison toute neuve, aux lignes très contemporaines, à St Lambert-la-Potherie un village tranquille situé à une dizaine de km d’Angers.

Ce matin petit déjeuner sans précipitation, avant de préparer les vélos avec pour destination Château-Gontier en Mayenne.

Nous emprunterons les petites routes avant d’aller rouler sur le halage en bord de la Mayenne. Aujourd’hui nous quittons le département du Maine-et-Loire pour entrer dans celui de la Mayenne. Dans ce département vous avez la rivière, la ville et le département qui portent le même nom.

Petite halte à Pruillé pour aller prendre un bac qui traverse la Mayenne. Pour y arriver cela descend assez fort. Manque de chance arrivé au bac celui-ci est hors service. Il nous faut donc remonter la côte, qui est quand même à 14%. Après ce petit couac nous prenons le halage. Une voie stabilisée très roulante, le parcours est ombragé en bord de rivière. De nombreux pêcheurs sur le parcours, la rivière doit être poissonneuse.

Pause casse-croûte à la Jaille-Yvon, le cadre est magnifique, c’est tranquille et il fait beau.

La route nous amène ensuite à Daon, où nous prenons l’option de traverser la Mayenne pour aller prendre le bac de Ménil. Cela nous rallonge de quelques km, mais c’est pour le fun. Le bac est à câble et il est géré par le camping municipal. La traversée dure cinq minutes et c’est original. La navigation sur la rivière est interrompue pendant la traversée car le câble qui guide le bac est tendu à 1 mètre au-dessus de l’eau. Céline la préposée au bac est charmante, accueillante et agréable.

Arrivé à Château-Gontier en fin d’après-midi, nous avons parcouru 61 km sous la chaleur.

Share Button
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
It's only fair to share...